Le zoo de Maubeuge >

Les porcs-épics

Version mobile
English Néerlandais

Les porcs-épics

Pour se défendre, le porc-épic peut projeter ses épines pour qu'elles s'enfoncent dans la peau de son assaillant

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Les porcs-épics
Le porc-épic est, après le capybara, le plus gros rongeur du monde. Il a la particularité d'avoir développé un système de défense inédit : des poils transformés en épines rigides. Il s'agit d'une arme redoutable face aux éventuels prédateurs. Hérissant ses épines, il recule vers l'agresseur pour l'intimider. Les épines peuvent se décrocher ou être projetées et s'enfoncer fortement dans la peau, faisant passer à l'imprudent toute envie de recommencer. Les piquants ont aussi été utilisés comme flèche ou pointe de flèche par certaines peuplades d'Afrique. On dit que le porc épic ronchonne ou grogne. Après une gestation de 2 mois, la femelle donne naissance, 2 à 3 fois par an, à 1 à 4 petits qui naissent, bien heureusement, sans piquant ! Le porc épic aime passer ses journées au fond d'une cavité qu'il aura creusée, passant de la sorte les heures les plus chaudes dans la fraîcheur.
La recherche est la 4ème mission d'un parc zoologique. Le Zoo de Maubeuge participe à un programme de recherche d'un laboratoire universitaire de génétique. Ce programme étudie en particulier les gènes responsables de la formation des piquants. En effet, ces poils transformés sont apparus chez des espèces très éloignées les unes des autres. Peut-être ce gène non exprimé est-il également présent chez l'homme ?
Retour haut de page