Le zoo de Maubeuge >

Le gibbon lar ou gibbon à mains blanches

Version mobile
English Néerlandais

Le gibbon lar ou gibbon à mains blanches

Puisqu'ils se déplacent en se balançant de branche en branche, on appelle le mode de déplacement des gibbons " brachiation ".

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le gibbon lar ou gibbon à mains blanches
On le rencontre dans la strate supérieure de la forêt dense tropicale d'une bonne partie de l'Asie du sud-est.
Le gibbon lar est un animal arboricole. Sa physionomie est particulièrement adaptée à son mode de déplacement appelé brachiation, qui consiste à se balancer de branche en branche uniquement à la force des bras. Le gibbon est capable d'effectuer des bons de plus de 10 mètres.
Monogame, le gibbon vit en structure familiale entourée des générations précédentes. Une fois la maturité sexuelle atteinte vers l'âge de 7 ans, les jeunes gibbons sont exclus du groupe familial et partent à la conquête d'un partenaire. Chaque famille délimite un territoire de plusieurs dizaines d'hectares par des traces odorantes mais surtout par des chants, répétés au lever et au coucher du soleil.
La journée est consacrée à la recherche de nourriture, tandis que la nuit toute la famille se réunit sur un arbre " dortoir ".
Les principales menaces pesant sur l'espèce sont la capture de jeunes individus, le gibbon se montrant très facile à domestiquer, et la destruction de son milieu notamment pour la culture du palmier à huile. En effet, cette huile bon marché se retrouve dans de nombreux produits de notre quotidien : aliments, cosmétiques ... En sélectionnant des produits ne contenant pas d'huile de palme nous pouvons contribuer à réduire l'impact de ces cultures sur la destruction de nombreux écosystèmes.
Retour haut de page