Wéris >

La pierre Haina

Version mobile
English Néerlandais

La pierre Haina

La pierre Haina est une aiguille rocheuse, en pierre poudingue, qui domine le paysage à 360 mètres d'altitude.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La pierre Haina est une aiguille rocheuse, en pierre poudingue, qui domine le paysage à 360 mètres d'altitude.
Vous vous demandez si c'est un menhir ? Eh bien non, cette pierre n'a pas été transportée jusqu'ici. Elle était déjà là, naturellement, il y a 5000 ans. En revanche, on pense qu'elle a pu être utilisée comme observatoire par les hommes du néolithique, comme nous le précise Bernadette Mailleux, historienne au musée de Wéris.
Le 21 septembre, nous sommes à l'équinoxe d'automne. Si on est à la pierre Haina et qu'on regarde en direction du dolmen de Wéris, on verra le soleil se coucher derrière le dolmen de Wéris. Donc, la question que l'on se pose, c'est de savoir si les néolithiques ont placé le dolmen de Wéris exactement à cet endroit dans le but de voir le soleil se coucher à ce moment précis de l'année, qui pouvait être un moment important pour les néolithiques car, faut-il le rappeler, ce sont les premiers agriculteurs. Donc ils cultivent la terre. Et le soleil est pour eux un astre très important.
Au début du 20ème siècle, tout le village monte sur la colline à l'équinoxe d'automne. On boit, on mange, on danse. Et surtout, on blanchit à la chaux la pierre Haina, une pratique qui subsiste encore aujourd'hui.
Cette pierre, en effet, n'a pas fini d'intriguer et de nourrir l'imagination des habitants de la région. Une légende lui est ainsi attachée. C'est André Fonck, habitant de Wéris, qui nous la conte.
Un jour un prêtre rentrant de voyage fourbu une nuit d'orage s'est égaré là haut, a commencé à injurier Dieu, à blasphémer de toutes les façons. Et pour le punir, Dieu l'a transformé en pierre. Donc on appelle aussi la pierre Haina le Bossu curé.
A dire vrai, il est impossible d'évoquer la pierre Haina sans parler du le lit du diable. Il s'agit d'une autre pierre située à quelques centaines de mètres, au pied de la colline. C'est un bloc qui en dévalant la colline s'est cassé et en s'érodant a pris la forme d'un lit avec un oreiller. Bien entendu, cette pierre, elle aussi, a sa légende, que nous résume André Fonck.
L'enfer se trouve au centre de la terre. Il y aurait un trou qui part de la pierre Haina, qui aboutirait au centre de la terre et par où sortirait le diable. A la nuit tombante, il soulève la pierre, il va commettre des méfaits un peu dans toute la région. Après ça, il vient se reposer un peu sur son lit, le lit du diable, qui est en contrebas. Et puis il rentre sous la pierre Haina avant le chant du coq.
Pour aller voir le lit du diable, empruntez le chemin situé à droite lorsque vous faites face à la pierre Haina. Prenez ensuite sur la gauche pour regagner le musée de Wéris, notre dernière étape.
Merci de continuer votre visite. A bientôt
Retour haut de page