Votre circuit
Durbuy
Un jour, un prêtre s'est mis à blasphémer. Dieu l'a transformé en pierre. La pierre Hena, appelée le Bossu curé.   


Au café du musée de Weris, j'ai gouté à la Dolmenius. C'est une bière au léger gout de miel. Pour adoucir la dureté de la pierre...

David Aussillou

Wéris

Version mobile
English Néerlandais
  • L'église

    1. L'église

  • Le château-ferme

    2. Le château-f...

  • Le dolmen d'Oppagne

    3. Le dolmen d'O...

  • La pierre Haina

    4. La pierre Hai...

  • Le musée

    5. Le musée

x

Le mystère des pierres de Weris

A Wéris, en Wallonie, les pierres racontent des histoires. Pour les entendre, il faut d'abord y croire. Un dolmen derrière lequel le soleil se couche le jour de l'équinoxe d'automne, c'est tout sauf un hasard.

C'est arrivé un soir en direct à la télévision. Interrogé depuis le dolmen d'Oppagne à Wéris, un chaman péruvien invoque des esprits. Quelques instants après, des habitants du village affirment que le vent se lève et fait courber pendant quelques

Rencontre avec...

Bernadette Mailleux, historienne au musée de Weris. Elle est convaincue elle aussi que le dolmen sert à corriger les ondes négatives entre une faille géologique et un cours d'eau : " Je l'ai vérifié avec un pendule qui tourne dans un sens à l'intérieur du dolmen et sur la table de couverture du dolmen, il se met à tourner dans l'autre sens. "   
minutes les champs de blé. C'est la magie des pierres. Ce dolmen n'a certainement pas été placé là pour rien par des hommes néolithiques vers 3 000 avant Jésus Christ. Des blocs de pierre de plusieurs tonnes transportés avec les moyens de l'époque. Les archéologues estiment qu'ils ont été posés à cet endroit pour corriger les ondes négatives provoquées par le croisement d'une faille géologique et d'un cours d'eau.   
Inutile en revanche d'essayer de comprendre comment un peu plus loin la pierre Haina est dressée depuis 5000 ans. C'est un phénomène exclusivement naturel. Mais de cet endroit, le jour de l'équinoxe d'automne, on voit le soleil se coucher derrière le dolmen d'Oppagne. Etrange non, Haina a également sa légende : un prêtre surpris en train de blasphémer a été transformé en pierre par Dieu. A Weris, certains parlent du bossu curé pour désigner cette aiguille rocheuse.   
Haina est une pierre poudingue, comme celle qui a servi à la construction de l'église du village. Ce béton naturel s'est formé il y a 400 millions d'années avec de l'eau venue de la montagne d'Ardenne et du sable de la mer. Et si tout cela n'était pas le hasard ?   

[ Accès à la carte Accès à la carte ]

Le saviez vous ?

Ce sont des géologues anglais qui ont trouvé le nom de poudingue. Tout simplement parce que cette pierre ressemble étrangement à leur poudingue de noël, très lourd, aussi lourd que la pierre poudingue !
Version mobile
English Néerlandais
Retour haut de page

Photo de gauche : le Dolmen d'Oppagne
Credit Vox inzebox