Vitré >

L'église Notre Dame

Version mobile
English Deutsch

L'église Notre Dame

Architecture de la façade, chaire extérieure, sculptures

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sous les porches de la rue Notre Dame. Nous regardons la façade sud de l'église Notre Dame...
Presque toutes les églises sont tournées vers l'Orient, vers Jérusalem. D'où l'origine du verbe "orienter". La façade principale de l'église Notre-Dame n'est pourtant pas la façade Ouest, comme le veut la tradition pour une église orientée.
Masquée autrefois par la silhouette imposante de la Halle aux Draps, la façade Ouest s'est effacée devant la façade Sud construite entre 1470 et 1540. Stéphane Gautier, Animateur de l'architecture et du patrimoine, éclaire notre lanterne architecturale...
Dans le style gothique flamboyant, la façade de l'église Notre Dame est typique des églises de Haute Bretagne. Son plan est à pignons multiples. On l'appelle encore et plus simplement en " dents de scies ". Cette façade est donc composée de sept chapelles qui sont séparées les unes des autres par des piliers qu'on appelle des contreforts.
Autrefois, cette façade était entourée d'un espace muré qui s'avançait jusqu'au milieu de la rue Notre Dame actuelle...
Cet espace appelé " pourpris " ou encore " placître " permettait à l'extérieur d'accueillir un plus grand nombre de fidèles qu'à l'intérieur même de l'église. Ils pouvaient écouter la parole du prédicateur monté dans la chaire à prêcher extérieure que l'on peut distinguer sur la droite de la façade principale.
La chaire est composée de deux éléments. En haut : l'abat-voix. En bas : la cuve...
Au centre de la cuve, on distingue un visage à trois faces qui représente la Sainte Trinité. De part et d'autre de ce visage, des personnages évoquent le paradis alors qu'en partie inférieure, ces personnages deviennent des monstres qui symbolisent plutôt l'enfer.
Levons les yeux maintenant vers l'abat-voix...
Sur cet abat-voix en forme de " pinacle " ou encore de " pyxide " sont représentés deux des sept péchés capitaux. À droite, on observe une femme tenant sa poitrine, représentant la luxure. Tandis qu'à gauche, une autre porte la main à sa bouche. C'est la gourmandise.
Rapprochez-vous de la façade ; vous les verrez mieux ! Et avec elles, vous découvrirez un décor foisonnant, notamment des scènes de chasse. Amusez-vous à chercher des chiens, des sangliers, quelques singes et même l'oiseau légendaire, symbole de la résurrection : le phénix ! Il est possible que vos yeux s'arrêtent également sur d'étranges inscriptions ...
Ces dessins sculptés dans la pierre traduisent l'implication financière des marchands d'outre-mer dans la construction de l'église Notre Dame. On peut découvrir notamment une sorte de mât avec fanion ou drapeau qui n'est pas sans rappeler le commerce par voie maritime des toiles de chanvre. On retrouve également le chiffre 4 qui symbolise à la fois les 4 évangélistes, mais aussi les 4 vents ou les 4 continents connus à l'époque.
N'hésitez pas à pousser la porte sculptée de la façade sud, et vous découvrirez dans l'église, le vitrail de l'Entrée du Christ dans Jérusalem et des fresques remarquables du 16 siècle. Une visite s'impose !
Merci de continuer votre visite. A bientôt
Retour haut de page