Villard-Saint-Pancrace >

Chapelle Sainte-Elisabeth

Version mobile
English Italien

Chapelle Sainte-Elisabeth

Le hameau des Ayes a été bâti à 1715 mètres d'altitude, à la confluence des torrents des Ayes et de l'Orceyrette.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le hameau des Ayes a été bâti à 1715 mètres d'altitude, à la confluence des torrents des Ayes et de l'Orceyrette.
L'habitat de Villard-Saint-Pancrace était organisé selon le principe de la division saisonnière des résidences. Le village permanent, en fond de vallée, à 1240 mètres d'altitude, constituait le territoire agricole principal : le " grenier à blé ". Les chalets d'alpages saisonniers, entre 1800 et 2100 mètres d'altitude, abritaient les paysans une partie de l'été.
Les Vialans étaient contraints " d'estiver " c'est-à-dire de changer de lieu d'habitation au fur et à mesure de l'avancée de la saison pour diversifier les cultures et gagner les pâturages subalpins.
Autrefois on ne parlait pas de chalet d'alpage mais de meyriès ou muandes, l'endroit où l'on se meyran, l'on se change, où l'on déménage. Les hommes partait en début de saison avec le troupeau, le matériel et les provisions nécessaires : la batterie de cuisine, les ustensiles de laiterie, de quoi faire du pain, des pommes de terre, des draps, des couvertures et toute la maisonnée suivait avec les femmes et les enfants, les poules, les lapins, le cochon, les abeilles. A charge pour le mulet de monter tout cela.
Aujourd'hui, les chalets des Ayes sont utilisés comme résidences secondaires et ont perdu leur disposition d'origine : une étable pour loger le troupeau, un fenil pour mettre à l'abri la récolte de foin, une pièce pour fabriquer le beurre et les fromages et une petite chambre pour dormir.
La chapelle Sainte-Elisabeth accueille les voyageurs à l'entrée du hameau. Construite au 19e siècle sur un plan rectangulaire, elle est voûtée en berceau en plein cintre et sa toiture est faite de planches de mélèzes. Un petit dais métallique couronné d'une croix protège la cloche. Une messe y est donnée le premier dimanche d'août lors de la fête traditionnelle des Ayes.
Retour haut de page