Villar d'Arène >

L'eau et les hommes

Version mobile
English Italien

L'eau et les hommes

Le village de Villar d'Arène est ponctué de sept fontaines

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le village de Villar d'Arène est ponctué de sept fontaines qui rappellent le temps, pas si lointain, où l'on devait venir y puiser l'eau pour les hommes et pour les bêtes. En effet, l'eau courante n'a été installée dans les maisons qu'en 1954... Un sentier vous conduit à leur découverte dans le coeur du village.
Allez aussi jusqu'au moulin du Pied-du-Col, au bord de la Romanche. Avec sa longue bâtisse, ses amenées d'eau, sa roue à aube et ses meules, il nous parle de la force de l'eau. Bâti en 1750, il a moulu les céréales pendant deux siècles. Il est devenu aujourd'hui éco-musée et offre à découvrir son mécanisme complexe ainsi qu'outils agricoles et objets témoins du passé.
Le site de Villar d'Arène inspire les hydroélectriciens dès 1930. Les années 1980 voient la percée d'une galerie qui traverse le massif du Combeynot sur 3km, étape vers la réalisation d'un barrage au Plan de l'Alp.
Le projet, en limite du coeur du Parc, soulève les passions et les oppositions sont fortes. En 1994, EDF y renonce définitivement.
Le concept de la création d'une microcentrale naît en 1990. Le projet, entrepris avec la société SERHY, se dessine avec comme maître mot la prise en compte du cadre majestueux où il doit s'insérer. Comment réduire au maximum l'impact paysager ?
L'idée vient alors d'utiliser la galerie EDF abandonnée. Le tracé, moins direct, complique les choses mais l'ouvrage se fond dans la montagne...
Les travaux se sont achevés à l'hiver 2009. La micro-centrale du Plan-de-l'Alp produit annuellement 13 000 000 kWh, ce qui équivaut à la consommation à l'année d'environ 3300 habitants.
La commune, aujourd'hui, a réalisé un autre projet porté par la même société: la construction d'une picocentrale, c'est à dire encore plus petite, qui est venue se loger à côté de sa grande soeur ...
Retour haut de page