Villar d'Arène >

Col du Lautaret et Jardin Alpin

Version mobile
English Italien

Col du Lautaret et Jardin Alpin

Haut lieu du cyclisme l'été, du ski de randonnée et du snowkite l'hiver, le col est célèbre aussi pour son Jardin Botanique Alpin.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Point de passage à 2 058 mètres d'altitude entre vallée de la Romanche en Oisans et vallée de la Guisane en Briançonnais, le col du Lautaret, avec la pente relativement douce de ses deux versants, a toujours été une voie d'accès privilégié à travers les Alpes.
Son franchissement pouvait être périlleux, surtout en hiver, et un hospice, c'est-à-dire un bâtiment pouvant offrir l'hospitalité, y fut construit au 15e siècle. Ces hospices, qui jalonnaient les étapes du " grand chemin " menant de Grenoble à Briançon, ont sauvé nombre de voyageurs perdus dans la nuit ou la tourmente en les guidant grâce à leur cloche.
L'amélioration de la circulation avec le percement en 1856 de deux longs tunnels près de La Grave favorisa une activité qui commença à voir le jour dans la seconde moitié du 19e siècle : le tourisme. Des congrès furent mis sur pied. La Société des Touristes du Dauphiné y organisa une réunion alpine en 1878. On créa des services de cars alpins à chevaux puis les premières automobiles firent leur apparition au col au début du 20e siècle.
Avec les années 50, les progrès de la technique vont permettre le dégagement des routes en hiver, et désormais sauf en cas de très fortes chutes de neige ou de violentes tourmentes, le col est ouvert toute l'année.
Haut lieu du cyclisme l'été, du ski de randonnée et du snowkite l'hiver, le col est célèbre aussi pour son Jardin Botanique Alpin.
Créé en 1899, en relation avec l'université Joseph Fourier de Grenoble et le CNRS, c'est l'un des plus beaux jardins paysagers d'Europe. A travers ses allées et ses rocailles thématiques, il présente plus de 2 300 espèces originaires des plus hautes montagnes du globe dans un décor grandiose
Retour haut de page