Le sentier de la Salamandre à Vierzon >

Le chêne de Vierzon

Version mobile
English

Le chêne de Vierzon

Un bois noble au service de la viticulture

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Parlons à présent du chêne. Il est très présent dans la forêt de Vierzon.
Le chêne pédonculé est l'essence la plus répandue le long de ce sentier.
Comme vous l'explique le pupitre de lecture, depuis toujours le bois du chêne a été utilisé par les hommes. Il a fait et fait encore le bonheur des menuisiers, charpentiers, tonneliers ou encore bateliers.
Il a aussi fait la réputation de la région Centre grâce à la fabrication de merrains.
Et un merrain, qu'est-ce que c'est ?
Asseyons-nous sous l'abri face au pupitre et partons un instant chez les Gautier pour le savoir, trois générations de mérandiers nous y attendent. à commencer par Camille, 78 ans....
Un merrain c'est une lame de bois, en général du chêne, fendue dans le sens des rayons médullaires pour lui garder souplesse et étanchéité. et lorsque cette lame de bois a été travaillée par le mérandier, elle devient douelle et la douelle c'est l'élément essentiel de la barrique. Donc le fendeur de merrains, prépare le bois pour la tonnellerie.
Illustration avec Vincent, son petit-fils.
AMB machine (enregistrée sur place)
Donc là je vais vous montrer comment on fend, donc les rayons médulaires tout simplement c'est là les fentes du bois, donc c'est ce qu'il faut respecter pendant la fente.
AMB fente et craquement bois ((enregistrée sur place)
(Camille) c'est comme un gâteau, on fait des grands quartiers, on le fend en deux, après on fait des quartiers. Vous avez senti, hummmmmmm.
Ainsi, le tronc est d'abord débité en billes d'un mètre de long. Chaque fut est ensuite fendu verticalement en quartiers triangulaires en suivant les fibres du bois. Dans chaque quartier, sont taillées des lames de bois de 22mm ou 27mm d'épaisseur.
Le merrain, c'est une tradition chez les Gautier. Nathalie, la fille de Camille a pris la suite de son père à la tête de l'entreprise familiale...
La forêt de Vierzon est, comme de nombreuses forêts de la région centre, très riche en qualité de bois à merrains, de par nos terroirs. nous pouvons faire des similitudes par rapport aux terroirs de chênes comme nous les avons pour les régions viticoles et donc une même variété de chêne, le sessile ou le rouvre qui est utilisé majoritairement pour l'élevage des vins, va avoir des différences de dégustation et c'est une véritable alchimie que l'on va pouvoir donner nous, de par notre connaissance de la forêt et donc cette alchimie du chêne et de l'élevage dans le tonneau.
Le chêne de cette forêt sert donc à fabriquer les tonneaux pour le vin et le cognac. Camille Gautier :
Le mariage du chêne et du vin lorsque c'est réussi, c'est extraordinaire. Il ne faut jamais que le tannin du chêne domine sur le vin, mais aujourd'hui on sait maîtriser et justement on achète nos bois en foret domaniale parce que ce sont des bois qui poussent très lentement, qui sont réservés uniquement au vin, parce que ils sont peu tanniques mais ils ont beaucoup d'arômes.
Un savoir-faire ancestral qui perdure aujourd'hui et qui permet via la sylviculture d'avoir ici des forêts intelligemment gérées dans un souci de renouvellement et de pérennité.
Retour haut de page