Le sentier de la Salamandre à Vierzon >

Comment se nourrit un arbre

Version mobile
English

Comment se nourrit un arbre

Aux racines de la photosynthèse

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Voyons à présent comment se nourrissent les arbres. Vous avez un indice, de taille, juste devant vous !!!
Et oui, si cette souche d'arbre a été renversée à l'horizontal, ce n'est pas un hasard. C'est une manière de montrer le réseau souterrain de racines qui se déploie sous nos pieds.
Selon les espèces l'enracinement ne prend pas le même chemin. Le chêne par exemple plonge dans le sol à la verticale, le peuplier, s'étale horizontalement et enfin le hêtre enfonce ses racines à l'oblique. Sur le panneau, des schémas montrent les trois types d'enracinement.
Et c'est évidemment grâce à ses racines que les arbres obtiennent l'essentiel de l'eau, des minéraux et des nutriments nécessaires à leur vie et à leur croissance, mais c'est loin d'être leur seule source d'alimentation. D'autant qu'ici, les sols sont très argileux et sablonneux donc relativement pauvres.
Vous avez une idée ? Prenez le temps de réfléchir tranquillement en profitant de l'abri face au panneau.
Et bien, les feuilles et la lumière sont vitales pour l'arbre.
La chlorophylle présente dans le feuillage va capter le carbone présent dans l'air pour le transformer avec l'eau et les sels minéraux et permettre à l'arbre de grandir. C'est ce qu'on appelle la photosynthèse.
A votre avis, quel est le taux de carbone dans un arbre ?
50, 60% ?
Vous êtes loin du compte !! Un arbre c'est 95% de carbone, c'est d'ailleurs pour cela qu'on les surnomme les puits de carbone, des machines à fabriquer de l'oxygène ! Mais évidemment si on brûle l'arbre ou s'il se décompose, le carbone est de nouveau relâché dans l'air.
La forêt agit donc comme un filtre essentiel pour la qualité de l'air et de l'eau. Les racines des arbres permettent de stabiliser les sols et de diminuer l'érosion.
Retour haut de page