Aux jardins de Viels-Maisons >

Le jardin en blanc

Version mobile
English Néerlandais

Le jardin en blanc

Et en vérité le jardin blanc est bien un havre de paix et de recueillement.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Après le foisonnement des camaïeux du jardin de curé, marquons une pause monochrome en nous immergeant dans le jardin blanc. Eh oui tout blanc et rien que blanc: roses, pivoines, lys, gauras, dahlias...et Bertrande veille au grain pour préserver la pureté de cette blancheur en faisant la chasse aux fleurs de couleurs:
Il ne faut pas du tout qu'il y ait une autre couleur. Là il ya une petite peste qui s'est infiltré.
Ouf voilà la virginité du jardin blanc sauvegardée. Et le terme " virginal " n'est pas usurpé si on écoute ce qui a inspiré Bertrande pour le créer:
Il est blanc parce que juste-là, à côté dans l'église, vous avez une ravissante petite statue du 18ème siècle de la sainte vierge. Alors voilà j'ai pensé faire un jardin de fleurs blanches.
Et en vérité le jardin blanc est bien un havre de paix et de recueillement.
Et vous savez que les visiteurs, les hommes, aiment beaucoup les jardins blancs. Vous savez le nombre de gens qui s'assied là sous le banc de la tonnelle et qui passe une heure, ils ont l'air heureux. Ca doit les apaiser.
Installez-vous vous aussi sous la tonnelle. Respirez profondément, contemplez... la spiritualité naturelle des lieux devrait vous inonder....
Vous voyez cette jolie croix ciselée baignée par les rosiers ? Elle rappelle que nous sommes sur l'emplacement de l'ancien cimetière du village
Autour de nous, c'est aussi l'éclat incomparable de la rose fée des neiges, ou de la rose iceberg qui jamais ne ternit même après la pluie.
Sans oublier le seigneur des lieux : un Pyrus pendula Salcifolia, un poirier pleureur à feuille de saule. Si ses fruits ne sont pas comestibles, c'est en revanche une boule d'un blanc éclatant au printemps et de plus en plus à mesure qu'avance la saison.
Un vrai ravissement pour tous les sens. Comme l'est ce jardin dont la visite s'achève ici .
Mais ne nous précipitons pas. Donnons nous le temps de prendre le temps comme nous l'ont enseigné ces lieux. Restez donc un instant encore sur le banc. Bertrande ne va évidemment pas nous quitter comme cela...sans nous avoir livré quelques uns de ses petits secrets...
Retour haut de page