Vézère-Auvézère : au détour des villages >

Arnac Pompadour

Version mobile
English

Arnac Pompadour

Longtemps, la vie à Pompadour s'organise autour de son château.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Pompadour, Pompadour... j'imagine qu'on va nous parler d'une certaine marquise ?
C'est vrai. La favorite du roi Louis 15 a rendu le nom de cette ville mondialement célèbre.
(la pompadour) Mademoiselle, apprenez à ne pas brûler les étapes je vous prie. Chaque chose après l'autre.
Longtemps, la vie à Pompadour s'organise autour de son château.
Celui qui se dresse devant vous, se situe à l'emplacement d'un autre château édifié au 11ème siècle par Guy de Lastours , afin de défendre ses terres, convoitées par le Vicomte de Ségur, qui règne à quelques kilomètres de là.
Le bâtiment est finalement incendié au tournant du 13ème siècle, après la mort de Richard Coeur de Lion, alors que le Limousin se trouve sous domination anglaise.
Le château actuel, date du 15ème siècle, et sera remanié au 18ème siècle pour modifier son aspect.
Plus qu'un château, c'est une forteresse !
Oui, le dispositif de défense est impressionnant. Jugez plutôt : une enceinte fortifiée, et pas moins de 9 tours de guet.
Cette reconstruction est l'oeuvre d'une branche des vicomtes de Limoges qui ajoutent à leur nom, celui de Pompadour.
Mais cette famille, se trouve bientôt sans descendant.
C'est alors que le roi Louis 15 prend le contrôle du marquisat.
Nous sommes en 1745.
Et vous savez ce qu'il va en faire ? L'offrir ! Oh, bien sûr, pas à n'importe qui...à...
Madame Le Norman d'Etioles, favorite du roi, mais peut-être me connaissez-vous mieux sous le nom de Madame la Marquise de Pompadour...
Jeanne-Antoinette Poisson. C'est mon nom de jeune fille.
J'ai épousé le neveu d'un haut fonctionnaire royal.
Mais je deviendrai bientôt la maîtresse déclarée de Louis 15. Il fait de moi " la Marquise de Pompadour ". Même si au fil de l'âge je suis un peu reléguée au rang de confidente, j'exercerai toujours mon influence sur notre souverain et sa politique. >
On dit que j'ai favorisé le renversement des alliances entre la France l'Autriche et à la Russie, contre la Prusse de Frédéric 2.
Mais je suis aussi femme de goût. Les hommes de lettres sont mes amis. J'ai d'ailleurs contribué à l'essor de l'Encyclopédie - qu'il a fallu défendre contre les assauts des Jésuites et de la censure.
Pourtant vos projets ne marchent pas toujours... ici par exemple...
(sur la défense ) Sur ces terres, on a toujours élevé les chevaux, et c'est moi , " la Pompadour " comme on m'appelle, qui, la première, a eu l'idée de créer un haras. (résignée) Il est vrai que ce haras n'a pas connu le succès que j'escomptais...
Finalement, c'est votre très cher Louis 15 qui s'en portera acquéreur.
(à nouveau battante) Certes, mais mon nom est resté ici ...
Le haras est d'abord royal, puis impérial, au gré de l'histoire de France, Aujourd'hui, c'est un haras national. Il peut s'enorgueillir d'avoir été le berceau de la prestigieuse race anglo-arabe.
L'ensemble de son domaine s'étend sur plus de 330 hectares, répartis sur plusieurs sites, dont la Jumenterie de la Rivière, à quelques kilomètres d'ici.
Devant vous, au bout de l'allée bordée de marronniers se trouvent les écuries du Puy Marmont, bâties au début du 19ème siècle. Elles abritent une soixantaine d'étalons.
Il y a les chevaux de trait, utilisés dans le passé, pour les travaux agricoles ou les attelages. On les reconnaît à leur taille et leur puissance imposantes. Et puis il y a les chevaux de sang, ou chevaux légers, avec leur silhouette élancée, et qu'on emploie pour les courses et les concours hippiques.
Les uns comme les autres sont de sacrés tombeurs !
C'est vrai. Laurence Cornaille , ingénieur au haras, nous raconte comment tous savent s'attirer les faveurs des juments :
" Ils mènent une vie de patachons, hein... Quand ils rentrent au haras, c'est de toute façon qu'ils ont été choisis comme reproducteurs, qu'ils font partie de l'élite. De février à juillet, ils partent en monte, c'est à dire à la rencontre des juments, pour saillir et faire de l'insémination artificielle. Et puis, fin juillet, ils rentrent au haras et là, ils se reposent jusqu'à mars suivant. C'est à dire que de juillet à mars, ils sont rentrés au haras, et on leur donne de l'exercice bien sûr tous les jours, ils sont sortis tous les jours, mais en attente de la future saison de monte.
- Belle vie ?
- Oh ben, je crois qu'ils ne se plaignent pas, hein.
- Et il y a beaucoup d'histoires d'amour qui se préparent, comme ça ?
- Oh oui, si on peut appeler ça des histoires d'amour. En tout cas, il naît beaucoup de poulains. En 2003, pas exemple, on a recensé 2000 saillies, sur la période de reproduction.
- Ça veut dire qu'un étalon est 30 fois papa dans l'année ?
- Il est 30 fois père de poulains de sport, puisque nous, dans notre optique, on n'a rien à voir avec une agence matrimoniale, mais on est producteur de chevaux de sport, dans une optique donc sportive avant tout, et commerciale. "
Pour jouir d'une belle vue sur l'hippodrome, créé dans la première partie du 19ème siècle, il faut se rendre, moyennant un droit d'entrée, sur les terrasses du château, ou bien longer ses murs en descendant jusqu'à la place, puis traverser droit devant soi.
On a aménagé d'anciennes prairies en champs de courses...chassez le naturel et il revient au galop !
Retour haut de page