Vesoul et son agglomération >

Chariez

Version mobile
English

Chariez

Tout pour la vigne

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Chariez.
Un joli village comtois réputé pour son cadre de vie.
D'un côté, la colline des Cordeliers et, de l'autre, le Camp de César...on dit que des Romains y auraient séjourné. Le village est donc assez encaissé entre ces deux plateaux rocheux !
Pourtant, Chariez a été jadis aussi grand que Vesoul. C'était un bourg vigneron.
Ne les cherchez pas, il en reste peu, mais, tout indique qu'ici, on faisait du vin. Saurez-vous trouver tous les indices qui font état de ce passé vigneron ?....Alors... il y a des porches immenses sous les maisons, sans doute pour laisser passer les engins agricoles?
Oui, mais il y a une autre explication. Annick Guillaumot a accepté de nous faire visiter son village.
Là on voit des granges, mais par exemple derrière cette grange-là, il y a encore une maison derrière, y a des porches et ces porches donnaient sur d'autres maisons qui étaient habitées aussi.
On gardait tous les terrains pour la vigne. Pas question d'arracher pour construire une maison ! Le résultat est flagrant : Les maisons sont toutes imbriquées les unes dans les autres.
C'est ça qui est intéressant à Chariez, c'est de voir cet enchevêtrement de toits, ce n'est pas un alignement total, au contraire on voit des toits dans tous les sens et c'est ce qui fait le charme de Chariez.
Un autre indice ? Annick vous nous aidez ?
Ce petit bâtiment là au bout du mur de la cure, c'est le local de distillerie communale. Et on voit qu'il y a des fenêtres, il y en a une qui donne sur le jardin de la cure et il y en a une qui donne vraiment à l'arrière et c'est une fenêtre qui fonctionne très bien parce que les gens mettaient leurs litres en plus, parce qu'au cas où les gens des impôts arrivaient, ils montraient que ce qu'ils avaient fait, ils ne voyaient pas derrière le mur les bouteilles cachées de goutte.
Mais aujourd'hui ?
Il y a encore quelques vignerons mais c'est surtout des vignes qui sont replantées, il y a notamment tout un groupe de jeunes qui font du vin et moi j'ai goûté leur vin et ça s'apparente un peu au vin d'Arbois.
Pourtant, autrefois les pentes ensoleillées situées au pied du camp de César étaient idéales pour la culture du raisin!
Plusieurs choix s'offrent à vous à présent : une balade jusqu'au camp de César pour profiter de la vue, sur Chariez mais aussi sur le lac et sur Vesoul, ou une balade dans les rues du village...
Un nouveau défi sera de trouver la maison forte de Chariez, inscrite à l'inventaire des Monuments historiques, d'identifier le calvaire à double face, lui aussi classé, et la maison des Jésuites, où se réunissait le parlement quand Chariez était l'égal de Vesoul.
Retour haut de page