Vannes, joyau de la Bretagne >

Le Château-Gaillard

Version mobile
Espagnol English Deutsch Italien

Le Château-Gaillard

Château-Gaillard est le musée d'histoire et d'archéologie de la Ville, et aussi l'un des rares hôtels particuliers du 15e siècle qui conserve son agencement d'origine.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes face à la maison Vannes et sa femme, à l'angle des rues Noé et Bienheureux Pierre-René Rogue.
Lui : Moi, c'est Vannes !
Elle : Et moi, sa femme !
... semblent nous dire ce couple rondelet qui domine les passants. Accroché là depuis plus de 4 siècles et 1/2, il veille sur la maison la plus connue de Vannes !
Regardez bien... Cette enseigne est sculptée dans le granit du soubassement de la maison. En dépit des transformations que le rez-de-chaussée a connues au fil des siècles, " Vannes et sa femme " ont traversé le temps sans dommages.
Sans dommages ?... Pas vraiment. Si le couple a encore toute sa tête, leurs mains, elles, se sont envolées ! Cet homme et cette femme qui respirent l'opulence, étaient-ils les propriétaires des lieux ? Quel commerce tenaient-ils ?... Leurs mains ont emporté la réponse et le mystère reste entier !
Levons les yeux sur la façade
Les niveaux supérieurs sont construits suivant la technique du pan de bois. Vous voyez les formes de brins de fougères qui assurent le calage des bois à chaque étage ?... Ils reflètent une architecture et un décor employés à Vannes entre 1490 et 1540.
? présent, amusez-vous à chercher une statuette en bois plus discrète que Vannes et sa femme. Vous l'avez trouvé tout en haut de la maison ?... Elle représente Saint-François.
Mais que fait-il là Saint François ?
Autrefois la rue Noé s'appelait la rue Saint-François car elle menait au couvent franciscain des Cordeliers !
Traversons la rue Noé, et plaçons-nous devant la grille de Château-Gaillard
Château-Gaillard est le musée d'histoire et d'archéologie de la Ville, et aussi l'un des rares hôtels particuliers du 15e siècle qui conserve son agencement d'origine. Jean de Malestroit, chancelier du duc de Bretagne Jean V, nous sert de guide
Jean de Malestroit, voix posée, précise : C'est à moi que l'on doit cette belle demeure en pierre du début du 15e siècle. Elle se démarque des constructions à pan de bois répandue à l'époque. J'ai édifié ce bel hôtel sur une ancienne propriété appartenant à un certain Gaillard Tournemine. Voilà pourquoi cette demeure porte le nom de Château-Gaillard. Vous avez sans doute remarqué qu'elle s'élève sur une parcelle étroite et tout en profondeur. Au Moyen Age, les habitations étaient très réduites. C'est pourquoi ce logis composé de deux bâtiments accolés gagne son espace en hauteur, sur 4 niveaux.
N'hésitez pas à franchir la porte en face de vous et à emprunter l'escalier à vis de la tour qui distribue les étages. Au second, vous découvrirez un cabinet de travail orné de tableaux peints à la manière flamande. On le nomme le cabinet des Pères du désert. Une merveille en matière d'aménagement intérieur !
Au 19e siècle, Château-Gaillard est le siège de la Société Polymathique du Morbihan ! Polymathique ? Ce mot vient du Grec et signifie plusieurs matières ou encore pluridisciplinarité.
Les membres érudits de cette société ont patiemment accumulé des objets trouvés lors de fouilles dans les nombreux sites mégalithiques et gallo-romains de la région. Et c'est ce petit trésor qui est à l'origine des collections du musée d'histoire et d'archéologie !
Merci de continuer votre visite. A bientôt.
Retour haut de page