La Vallée du Nil en Egypte >

Abou Simbel

Version mobile

Abou Simbel

Abou Simbel, les statues de Ramsès II

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

Et aussi dans le monde

 

Partout en Egypte, vous rencontrerez sa statue monumentale. A Abou Simbel, au sud du pays, Ramsès II s'est fait construire, à même la montagne, un temple gigantesque. Ce roi, qui a vécu au 13ème siècle avant JC, est sans doute le pharaon le plus illustre de l'histoire de l'Egypte ? ancienne. Son règne de 67 ans, lui vaut le surnom de Ramsès le Grand. Homme de guerre, c'est aussi un grand bâtisseur : partout, il a érigé des monuments à sa propre gloire... quitte parfois à tricher avec l'histoire. Racha el Nockrachy est guide conférencière.Ramsès 2, qui était un très grand bâtisseur était aussi un usurpateur. Il mettait son cartouche avec son prénom sur les constructions de ses prédécesseurs soit parce qu'il faisait une restauration, soit parce qu'il n'en faisait pas. Il n'empêche que c'était un grand bâtisseur.Chant :
" Taureau puissant, aimé de Maat, celui des 2 maîtresses, riche en années, grand par ses victoires, l'élu de ré, Ramsès aimé d'Amon. "
Les louanges à Ramsès II ne manquent pas dans les écrits ; malgré le mystère qui entoure son accession au trône : a-t-il écarté le prétendant légitime pour accéder au pouvoir ? Malgré aussi une vie privée plutôt mouvementée. Il a aux alentours de 200 fils et filles. Et 50 femmes, 50 reines légitimes, sans compter les concubines. Son fils et successeur, c'était le numéro 13 : Mérenptah.
50 femmes mais une seule compte aux yeux du souverain : la sublime Néfertari dont le nom signifie " la belle compagne ". A Abou Simbel, la statue de Néfertari est aussi grande que celle du Pharaon : c'est la 1ère fois dans l'art égyptien qu'une femme est l'égal de l'homme ; la 1ère fois également, qu'une femme est représentée à l'extérieur d'un temple. Roland Pécout, spécialiste des civilisations anciennes. C'est assez novateur. En même temps, il ne s'embarrasse pas de canons esthétiques. Il est au-dessus de ça : il donne à sa 1ère épouse un rôle de 1er plan. Il était très amoureux d'elle. Il avait un grand harem et beaucoup d'enfants. Cette vitalité exubérante de Ramsès 2 n'a pas empêché son histoire d'amour avec Néfertari. Néfertari a été honorée de son vivant, elle a aussi eu le privilège d'être enterrée dans la Vallée des reines : sa tombe aux peintures murales exceptionnelles est l'une des plus belles. Cette histoire d'amour n'a pourtant pas effacé l'image sulfureuse de Ramsès II, le roi qui a épousé 2 de ses filles. Pour les 1ers chrétiens d'Egypte, il incarnait le pêché. Au début de notre ère, au moment de la christianisation de l'Egypte, Ramsès II a fait peur aux coptes, à cette espèce de sévérité moralisatrice des 1ers temps du christianisme. Les figures et surtout les figures des enfants de Ramsès II représentées sur un certain nombre de monuments ont été martelées systématiquement par les 1ers chrétiens.La découverte, dans une cache, de la momie de Ramsès II, à la fin du 19ème siècle, rajoute encore à la renommée du roi : elle repose désormais au musée du Caire et laisse découvrir un visage fin, un peu hautain, avec des cheveux blancs miraculeusement conservés.
Retour haut de page