La Drôme, Autour des paysages >

Hauterives

Version mobile

Hauterives

C'est dans le cimetière de Hauterives que repose Joseph Ferdinand Cheval.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Hauterives.
C'est dans le cimetière de Hauterives que repose Joseph Ferdinand Cheval.
Sa vie est celle d'un rêveur incroyable : un facteur des postes qui a bâti seul un palais. Le Palais Idéal. < Tout commence un jour d'avril 1879 quand Ferdinand trouve sur le chemin de sa tournée une pierre d'une forme très originale. La suite, il la raconte dans une lettre :
" Je fus très surpris de voir que j'avais fait sortir de terre une espèce de pierre à la forme si bizarre, à la fois si pittoresque que je regardais autour de moi. Je vis qu'elle n'était pas seule. Je la pris [...] et je l'apportais soigneusement avec moi. A partir de ce moment, je n'eus plus de repos matin et soir. Je partais en chercher; quelquefois je faisais 5 à 6 kilomètres et quand ma charge était faite je la portais sur mon dos. "
Le facteur se met ainsi à bâtir un palais très étrange : baroque et désordonné. Aujourd'hui on voit encore à l'intérieur, gravé par Ferdinand Cheval quelques chiffres et un défi : 10 mille journées, 93 mille heures , 33 ans d'épreuves. Plus opiniâtre que moi se mette à l'oeuvre !
Le facteur Cheval aurait rêvé être enterré dans son palais. C'était interdit. Il a alors construit son propre tombeau dans le cimetière de Hauterives.
Cela lui a demandé encore 8 années de travail.
Retour haut de page