La Drôme, Autour des paysages >

Dieulefit

Version mobile

Dieulefit

Dieulefit est une terre de potiers.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Dieulefit.
Dieulefit est une terre de potiers. Des fouilles ont permis de retrouver des vestiges de four et de poteries de l'époque gallo romaine.
Une très vielle légende raconte même que Dieu aurait façonné le premier homme avec la terre de Dieulefit.
Le blason de Dieulefit lui est bien réel. Et il a entre autres comme symbole un pot en céramique.
Cette tradition de la poterie à Dieulefit vient de la nature de la terre.
Jacques Robin est le doyen des potiers de Dieulefit :
" La terre de Dieulefit a la propriété d'être argilo siliceuse donc avec ça on peut faire du culinaire. Il y a 120, 150 ans, il n'y avait pas les ustensiles de cuisine qu'il y a maintenant. La cocotte en fonte, l'aluminium, tout ça n'existait pas. Donc il fallait tout en poteri e. "
La terre et l'ocre étaient extraits de la carrière des " Vitrouillères ". Les couleurs dominantes de Dieulefit sont le vert et le jaune.
Si de nos jours les carrières ne sont plus exploitées, au gré des ruelles et des villages du pays de Dieulefit, de nombreux ateliers perpétuent avec talent cette longue tradition.
Au 19 ème siècle, on comptait plus d'une centaine d'ateliers dans la vallée du Jabron. Aujourd'hui la poterie de Dieulefit est surtout artistique et compte une trentaine d'ateliers.
Et depuis des années, Jacques Robin applique les mêmes gestes :
" C'est de la terre qu'il a fallu que je travaille, que je lave, que je la fasse décanter. Après c'est tourné. C'est façonné. C'est fini, si c'est un pot à eau, il faut mettre l'anse. Les gestes pour tourner la poterie, c'est toujours pareil depuis fort longtemps. La température ? Et bien la température c'est autour de 950 / 970 degrés . "
Grâce à de tels savoirs faire, la ville a obtenu le label " Ville et métier d'Art ".
A Dieulefit, comme dans d'autres villes du sud de la Drôme, l'histoire du protestantisme a laissé des traces.
La place Chateauras s'appelle communément la place du Temple. L'autre, la place de l'abbé Magné est aussi la place de l'Eglise. Deux communautés cohabitent sans soucis.
Dieulefit est aussi l'étape des gastronomes pour son fameux "Picodon Dieulefit". C'est un délicieux fromage de chèvre. Il est affiné pendant plus d'un mois et lavé à plusieurs reprises. Le Picodon est une institution. Jusqu'en 1937 un train reliait Dieulefit à Montélimar. On l'avait baptisé le "Picodon". Il transportait les fromages vers les marchés de la Vallée du Rhône.
Mais le Picodon est allé plus loin : en 1996, il a embarqué à bord de la navette américaine Columbia. L'équipage a pu déguster ainsi le fromage de Dieulefit au beau milieu des étoiles.
Retour haut de page