La Drôme, Autour des paysages >

Die

Version mobile

Die

C'est donc dans le Diois que l'on fabrique la Clairette de Die.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Die devant la cave coopérative Jaillance
Dans le Diois, on fabrique la Clairette de Die. Le célèbre vin pétillant de la Drôme, fruité et peu alcoolisé.
L'histoire de la clairette est peut être un mystère. Mais on en retrouve des traces en l'an 73. Lionel Lerche, le directeur général de Jaillance, le premier producteur de clairette de Die :
" On a des traces d'un vin élaboré dans le Diois à l'époque romaine et ce vin était mis dans des tonneaux au frais dans la Drôme. Le froid provoquait un arrêt de la fermentation du vin et lorsque ce vin était sorti au printemps de la rivière, il se remettait naturellement à fermenter avec cette pétillance naturelle qui a fait la réputation de la clairette.
Dans son élaboration, la clairette est aussi un vin mystérieux car il est mis en bouteille à mi fermentation. Sa fermentation un peu par magie va s'arrêter à hauteur d'un vin à 7/8 degrés. "
La clairette n'a rien à voir avec le champagne. Les cépages sont différents, sa fabrication aussi. Au champagne, on ajoute du sucre pour faire repartir la fermentation et le rendre effervescent. Mais pour la clairette de Die, on n'utilise que le sucre des raisins.
Nous sommes en montagne, certaines vignes poussent ici à plus de 600 mètres d'altitude. C'est l'un des vignobles AOC les plus hauts de France.
La Clairette de Die peut facilement se mettre à table, à l'apéritif ou en fin de repas avec un dessert. On peut remplacer le porto par de la Clairette, c'est délicieux .
Retour haut de page