Val-des-Prés >

Ouvrage militaire de la Lame

Version mobile
English Italien

Ouvrage militaire de la Lame

La position de La Vachette, sur la route reliant l'Italie à la France, lui donna très tôt un rôle de poste avancé.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La position de La Vachette, sur la route reliant l'Italie à la France, lui donna très tôt un rôle de poste avancé. Les armées françaises et savoyardes s'y affrontèrent violemment durant l'été 1709, en pleine guerre de succession d'Espagne. 900 soldats y perdirent la vie.
Au 19e siècle, l'allongement à 10 km de la portée de tir des canons contraint les militaires à fortifier les hauteurs. Val des Prés se retrouva donc au centre d'un vaste chantier de construction d'une dizaine de forts, selon le système dit Séré de Rivières.
Au 20e siècle, lors de la constitution de la Ligne Maginot Alpine, de nombreux ouvrages furent implantés pour verrouiller les points de passage importants. Servant à l'infanterie, ils avaient pour mission principale de surveiller et de donner l'alerte en cas de mouvements de troupes suspects. Autour de La Vachette, 28 petites constructions ont été retrouvées.
A l'aplomb du fort de l'Infernet, une batterie d'interdiction fut établie. Elle comprenait six plateformes avec parapets en pierres sèches accueillant des pièces d'artillerie destinées à contrôler les lacets de la route nationale, le col de Montgenèvre et les débouchés de la vallée de la Clarée.
A proximité, sur la route du fort des Têtes, un important poste de commandement fut installé. Aujourd'hui accessible à la visite, il se compose de deux galeries taillées en plein roc ou bétonnées.
La principale fait cinquante mètres de long, cinq ou six de haut et autant de large. Ces accès desservent plusieurs cellules dont une occupée par une " usine ", avec moteur, génératrice et réservoir de 4000 litres de carburant. Les systèmes d'éclairage et d'air pulsé sont toujours en place. L'ouvrage est complété par 8 abris-dortoirs enterrés pour des troupes, 3 blockhaus anti-chars et 15 petits blockhaus d'infanterie cachés aux alentours.
Retour haut de page