Paris romantique >

Le marché aux Fleurs

Version mobile
English

Le marché aux Fleurs

Fleurs de Paris : le marché de l'île de la Cité

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
1 - Plan large - Marché aux fleurs
Voix off : Le marché aux fleurs, place Louis Lépine !
La caméra montre la place . Vue rapide sur les bâtiments du tribunal de commerce et de la Préfecture de Police
Ici, on doit savoir parler le langage des fleurs non ?
2 - Sortie du métro - Zoom sur la bouche de métro dessinée par Guimard
La comédienne monte les marches.
Elle se dirige vers les halles. Se pose un instant, comme pour écouter le calme de cet endroit.
La caméra la suit.
3 - Entrée allée 1 du marché.
Voix off : Ça fait 200 ans qu'ici, sur l'ile de la cité on achète des fleurs. Au début, c'était le lieu idéal pour se montrer.... Insertion iconographie de l'époque.
Aujourd'hui, on vient se ressourcer au milieu des arbres fruitiers et des plantes exotiques...
La caméra les montre.
Bruits d'oiseaux et de mobiles qui s'entrechoquent dans le vent.
3 - Intérieur allée 1 du marché.
Voix off : Ecoutez... le calme...
Plan large d'une des allées. La caméra montre le toit métallique d'une des halles.
Voix off : Les constructions métalliques ont remplacé les éventaires du siècle dernier (illustration par une photo du siècle dernier)
Voix off :... et s'harmonisent avec les oeuvres de Guimard, le maître de l'Art nouveau...
(insertion plan du métro Cité OU mettre les plans côte à côte du métro et des constructions actuelles)
Voix off : Toutes ces fleurs...
Voix off : Voilà l'endroit rêvé pour les écouter...
La caméra glisse vers la comédienne qui est à côté des anémones, un livre à la main. Elle feuillette les pages.
Voix off : Anémones, Bambous, Bruyères, Camélias, Jonquille...la jonquilles ça veut dire qu'on se languit d'amour
Moue pensive de la comédienne.
4 - Allée 1 du marché - côté droit
La caméra cherche la comédienne qui est cachée derrière un lierre.
Elle a à la main un bouquet de jasmin. Elle le respire longuement.
Voix off : Et le jasmin... signe d'amour naissant...
(comédienne perplexe, toujours avec son livre)
Bruits d'oiseaux et de mobiles qui s'entrechoquent dans le vent.
4 - Insertion photos (polaroïds mis les uns sur les autres, de façon à former à éventail) Débit rapide de la voix-off. Les photos viennent illustrer les commentaires suivants :

Voix off :
Au marché aux fleurs, il n'y en a pas que pour les amoureux !
On trouve aussi :
Des cages à oiseaux
De l'herbe à chat
Des bonsaïs
Des outils de jardiniers
Des graines
(Soupir pour dire que la liste est longue)...
Et des fleurs de toutes les couleurs
Le rose pour un amour tout neuf... Le blanc, l'innocence...Et le jaune, la trahison...
5-Devant la boutique des orchidées
On la voit entrer dans la boutique (enseigne non-visible), puis ressortir, fière, avec une orchidée dans les mains.
Réaction (parlée de la comédienne avec son orchidée, type " celle-là c'est pour moi ! ")
Voix off :
Il paraît que les orchidées ont inspiré Marcel Proust, dans " du coté de chez Swann "...
La comédienne a ouvert un nouveau livre. La caméra passe par-dessus son épaule et zoom sur le titre du livre écrit en haut d'une page : Du côté de chez Swann
Comme quoi, les fleurs n'ont jamais dit leur dernier mot...
On voit un grand sourire réjoui sur le visage de la comédienne.
En fond le marché, les fleurs, on voit dégringoler de son sac des dizaines de livres (toute La Recherche du temps perdu.. ??.)
Refrain " Une fleur de Paris " de M.Chevalier
Retour haut de page