Brive & Turenne : parcours au pays de fameux gaillards >

Porte Mauriolle

Version mobile
English

Porte Mauriolle

Le site de Turenne était réputé imprenable, et pour cause...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
De part et d'autre de la porte vous pouvez apercevoir les meurtrières qui laissaient passer les arbalètes.
Le site de Turenne était réputé imprenable, et pour cause... On peut compter 3 types de fortification pour ce village : la première est naturelle, c'est la roche qui met le château hors de porté des assaillants. La 2 ème est l'enceinte près de laquelle nous nous trouvons. La 3 ème plus en contrebas se construit au 16 ème siècle quand la ville grossit.
Nous sommes ici au coeur du système défensif de la vicomté. Tout un réseau de châteaux sur les collines avoisinantes élargissait son champ d'observation et sonnait le tocsin en cas de danger.
Admirez le panorama.
Complètement sur notre gauche c'est la vallée de la Tourmente et derrière elle par beau temps, on aperçoit les monts du Cantal.
En laissant courir notre regard à l'horizon un peu plus à droite , c'est la vallée de la Dordogne. Elle est classée grand site national et l'eau y sillonne un pays parsemé de villages chargés d'histoire.
En face de nous en contrebas, le clocher de saint Pantaléon se détache.
Cette église en terre protestante a été construite à l'époque où le vicomte épouse la nièce de Mazarin. Ne manquez pas le retable du 17 ème siècle à l'intérieur. Il est d'une grande beauté.
Sur la gauche du clocher un peu plus près de nous , un toit de loses coiffe le Grenier de la rente. Et j'espère que sa charpente est solide, parce qu'1m 2 de lose, ça pèse parfois plus d'une tonne...
A notre droite, à l'horizon , c'est le causse où se trouvait la route reliant Paris à Toulouse.
Sur le plateau, en continuant à droite, la forêt abritait le puy de la justice où les malfrats étaient pendus.
Dans notre dos, de l'autre côté de la butte ne manquez pas au cours de votre balade, la vue au loin sur la nature authentique de la vallée de la Vézère. Ses châteaux sont marqués par les seigneurs, moines et hommes de loi qui ont forgé la personnalité de notre pays.
Enfin, laissez maintenant voguer librement votre regard sur le paysage des toits d'ardoise de Turenne.
Ce quartier au pied de la forteresse est un condensé de l'architecture médiévale.
Madame Gueli, historienne, nous parle de l'organisation du village :
" Alors le village de turenne est en réalité fait de 2 parties, il y a un bourg au pied du château, et une ville autour du château. Parce qu'en principe les chevaliers de Turenne, n'avaient pas la place pour être logés sur la plate-forme du château, ils habitaient donc ce qu'on appelait la ville, la ville haute
et il y avait une véritable différence de niveau vie entre les seigneurs de la ville haute avec leur grosses maisons médiévales avec des tours presque fortifiées, et puis les habitants de la ville basse qui étaient des marchands ou les hommes de loi.
Il y a le bourg et la ville. Voilà. C'est en 2 parties, comme toutes ces villes qui sont sur des pitons. "
Retour haut de page