L'église de Tréhorenteuc >

Vitrail principal

Version mobile

Vitrail principal

L'eucharistie, c'est le Graal pour les Chrétiens

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Tu as trouvé quelque chose ?
Oui regarde. La réponse que nous cherchions est dans ce vitrail. Quel éclat ! Voilà enfin le saint Graal !
Ah oui, cette coupe vert émeraude au centre du vitrail, dans le choeur, difficile de passer à côté.
C'est le Christ ici à droite, le Christ ressuscité, avec les 5 plaies de sa crucifixion : il donne le Graal à un personnage. Une idée de qui cela peut être ? Jésus s'est servi de la coupe lors de son dernier repas, avant sa mort, et puis....laisse moi réfléchir...comment s'appelle celui qui a recueilli son sang lors de sa crucifixion? C'est pas Joseph d'Arimathie ? Ca doit être lui ce personnage qui reçoit la coupe des mains du Christ.
Oui. C'est confirmé par André Moisan dans son livre. C'est même Joseph d'Arimathie qui a amené le Graal jusqu'en Bretagne, sur la table du roi Arthur, d'après la légende.
Décidément tous les univers sont imbriqués dans cette église. Et ces feuilles vertes dans le vitrail... ça rappelle Brocéliande, non ?
Sans doute oui. Attends, recule un peu. Viens par ici dans la nef, tu auras une meilleure vue d'ensemble. J'ai l'impression que certains personnages sont plus éclairés que d'autres... et oui ! Ce sont les évangélistes. Tu sais, ils prennent la forme d'animaux.
Attends, il faut que je retrouve.. donc...en bas à droite, le boeuf, c'est Luc, à gauche, le lion c'est...
...Marc !
Exactement. En haut à gauche, l'aigle c'est...
...Matthieu ?
Non Jean. Matthieu c'est ce jeune homme en haut à droite.
Je ne sais pas qui a réalisé ce vitrail mais il est vraiment de toute beauté !
Bouge pas, je te dis ça tout de suite. Il s'agit...de Gruber, maître verrier à Paris, en 1943.
1943 ? Il a pourtant l'air tellement moderne !
L'abbé Gillard a aussi fait un clin d'oeil à ses bienfaiteurs. En bas, les deux personnages, ce sont Eugénie Bohélay et son fils, qui ont financé la rénovation de l'église.
" le ca- lice de mon sang " est inscrit sur un bandeau. Bien sûr ! Le Graal c'est aussi le don que le Christ fait de sa vie. " Ceci est mon corps, ceci est mon sang ", dit-on pendant la Messe. En fait, pour les Chrétiens, le Graal serait la coupe de la vie donnée dans l'Eucharistie. Ça saute aux yeux en regardant ce vitrail !
C'est vraiment la pièce maitresse de cette église. Il irradie l'ensemble des lieux. Il est placé judicieusement au-dessus de l'autel...o ui, je crois que tu as raison. Ici. l'Eucharistie est symbolisée par le Graal
Retour haut de page