L'église de Tréhorenteuc >

Mosaïque du cerf blanc au collier d'or

Version mobile
Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

Un cerf peut en cacher un autre

A peine entrés dans l'église de Tréhorenteuc, une immense mosaïque surprend les visiteurs. Elle représente un cerf blanc entouré de lions au milieu d'une forêt. Déchiffrons le message.

Un grand cerf blanc, maître de la forêt de Brocéliande. Les inconditionnels des légendes arthuriennes auront sans doute reconnu Merlin, usant de ses pouvoirs, pour changer d'apparence.
En-dessous de lui, une pierre. Elle est à l'image du
Pour voir le Christ en forêt de Brocéliande, rendez-vous dans la chapelle du Graal.
perron de la fontaine de Barenton. Tout nous mène donc au cycle arthurien. Et pourtant... ! Ce n'est pas du tout cela.
L'abbé Gillard, à l'origine de la rénovation de cette église, avait un certain goût pour l'ambivalence. Il voulait surtout mettre les images de la mythologie locale au service du message chrétien.
Car ce cerf blanc a bien une signification religieuse. Saint-Hubert a vu apparaître un cerf blanc portant un crucifix. On sait aussi qu'un cerf blanc et quatre lions aidèrent Joseph d'Arimathie à traverser une rivière périlleuse.
Ce cerf blanc, c'est en fait une apparition du Christ et les lions, une manière de représenter les évangélistes. Beaucoup d'autres indices invitent le visiteur à voir dans cette mosaïque de nombreux symboles chrétiens.
A vous de vous faire votre propre idée !

Incitations

Saurez-vous trouver un cerf blanc identique, en mosaïque, dans une autre église des environs ? Rendez-vous à Néant sur Yvel.

Le saviez vous ?

C'est Jean Delpech qui a réalisé la mosaïque. Les tableaux du choeur sont signés Karl Rezabeck.
Cécile Skovron-Mathy


J'aime me faire surprendre. Pari réussi avec cette mosaïque qui va au-delà des apparences.

Version mobile
Retour haut de page

Photo de droite : Le Cerf blanc et les quatre lions
By Raphodon (Own work) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons