L'église de Tréhorenteuc >

Le Tombeau de Merlin

Version mobile

Le Tombeau de Merlin

Du tombeau de Merlin à l'église, Sur la piste du cerf blanc

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Alors...nous voici devant l'office de tourisme de Tréhorenteuc.
Ah ! Regarde, Olivier. Voilà la " chapelle du Graal " ! Depuis le temps qu'on nous en parle... Tu crois qu'on va pouvoir retrouver la trace de Merlin ici ?
En tous cas, moi je suis encore émue d'avoir découvert son tombeau dans la forêt de Brocéliande... là où il fut enfermé par Viviane, sans parler de la fontaine de Barenton...
J'ai l'impression d'avoir fait un bond dans le passé et de me retrouver là... au coeur de ces pages, dans les romans de Chrétien de Troyes, avec Arthur, Lancelot et les chevaliers de la table ronde ! J'ai même cru à un moment qu'un magnifique cerf blanc allait sortir des bois !
Attention Margaux, tu confonds tout. Merlin qui prend l'apparence du cerf blanc, c'est dans " l'Enchanteur " de René Barjavel. Bon, je te l'accorde, c'est bien écrit...

Attends une seconde que je trouve la page...voilà, c'est ici :
" Son poil était pareil à de la neige fraichement tombée et tandis qu'il traversait la clairière sa ramure se balançait comme la voilure d'un vaisseau. Merlin aimait prendre cette apparence quand il se déplaçait dans la forêt. "
Mais je préfère me fier aux auteurs locaux. Regarde, je viens d'acquérir " Brocéliande et ses légendes, promenades en terre médiévale " d'André Moisan. Un livre parfait pour notre immersion dans les légendes arthuriennes, en plus, il y a tout un chapitre consacré à l'église de Tréhorenteuc !
Ce cerf blanc il doit bien symboliser quelque chose de fort...
Tu as vu ? Il y en a un représenté dans l'église de Néant sur Yvel.
Je me demande ce que Merlin peut bien faire dans un édifice catholique... Et apparemment il y en aurait un ici, dans cette église de Tréhorenteuc...
J'avoue que j'ai du mal à comprendre !
Bon! Alors, procédons par ordre. Ce n'est pas parce qu'on est tout près du Val-sans-Retour et du Miroir aux Fées, des lieux légendaires, qu'on doit se laisser submerger par la magie. On peut essayer de comprendre tout cela rationnellement.
Je te propose déjà de nous rapprocher de l'église pour en savoir plus.
Tu as raison, voyons pourquoi on la surnomme la chapelle du Graal.
Retour haut de page