L'église de Tréhorenteuc >

Le Chemin de croix

Version mobile

Le Chemin de croix

Une passion du Christ très locale

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Voilà le chemin de croix dans la nef. Où ai-je vu cette femme en robe rouge ? Ah, c'est dans le tableau numéro 9.
C'est la fée Morgane là, non ?
On dirait bien. Elle regarde Jésus tomber pour la troisième fois sous le poids de sa croix. Dans le fond, on distingue le Val sans Retour.
Oui j'ai entendu parler de cette station, mais en fait dans un chemin de croix, il y a combien? 14 étapes ?
Oui. Elles représentent la Passion du Christ, autrement dit toutes les souffrances, les supplices infligés à Jésus jusqu'à sa crucifixion. C'est très facile à comprendre.
Sauf que ce chemin de croix n'est pas comme les autres... Regarde, il y a plein de détails qui rappellent Tréhorenteuc ou la forêt de Brocéliande. Tiens ! Le numéro 2 par exemple.... tu vas pas me dire que ce presbytère, la cour, le décor, ça ne te fait pas penser à ce village ?
Je m'incline devant ta perspicacité ! Pour ta gouverne le menuisier qui prépare la croix, c'est Wisdorf, l'ébéniste allemand qui a travaillé avec l'abbé Gillard...
Et...
Non non, je ne te dirai pas comme je le sais...
Je n'ai pas besoin de toi. Dans le troisième tableau, j'ai reconnu Sainte Onenne et ses oies. Et aussi dans le 12ème, le 13ème et le dernier : le Val-Sans-Retour.
Tu oublies les stations numéro 4 et 8... c'est un peu plus subtil. Ce manoir, c'est une représentation de celui de Tréhorenteuc.
Quoi qu'il en soit, voilà encore une belle adaptation des épisodes de la passion du Christ à l'environnement local.
On a vraiment une double lecture dans cette église : les Chrétiens y verront partout la présence du Christ, de l'eucharistie. Les autres pourront au moins découvrir cette version chrétienne de la quête du Graal.
On ressort vraiment enrichi. Et j'ai remarqué que du côté du baptistère il y avait encore beaucoup de choses à voir, notamment le nombre d'or gravé dans la pierre.
On a encore pas mal de choses à apprendre ! Mr le professeur, une citation pour conclure ?
Si tu insistes...voyons ce que j'ai surligné...ah ! Ce passage :
" le Graal s'éloigne, dit Merlin. Il va s'éloigner pendant des siècles.. Mais il reste toujours proche. Le chemin qui y conduit s'ouvre en chaque vivant ".
René Barjavel se serait sans doute bien entendu avec l'abbé Gillard !
Retour haut de page