Tarascon : périple au pays de la Tarasque >

Le cabinet des curiosités de Tartarin

Version mobile
English

Le cabinet des curiosités de Tartarin

On dit que son nom a fait le tour du monde, retrouvez-le au cloitre des Cordeliers

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
le Cloitre des Cordeliers abrite le cabinet des curiosités de Tartarin
Ce cabinet aux murs tapissés de fusils, de sabres et d'objets de chasse fait renaître et rend hommage au célèbre personnage du roman d'Alphonse Daudet, devenu un héros local : Tartarin de Tarascon ! On dit que son nom a fait le tour du monde. Mais n’oubliez pas qu’il n’a jamais existé que sous la plume de l’écrivain.
En quelques mots voici les grandes lignes du roman : afin d’épater ses amis tarasconnais, Tartarin - qui n'a jamais chassé que dans la Montagnette- raconte avec talent ses longues parties de chasse au fauve.
Des parties imaginaires bien sûr ! Mais on le prend au mot, et il est obligé de partir, fusil à l’épaule, pour la lointaine Afrique…
Pour écrire ce roman, Daudet s’inspire du comportement d’un de ses cousins. Initialement, il appelle son personnage Barbarin.
C’est le nom d’un riche habitant de Tarascon mécontent de voir l’écrivain tourner autour de sa fille.
Mais il transforme bien vite ce nom en Tartarin. Par crainte de poursuites judiciaires.
A la sortie du livre, Tarascon accueille plutôt fraîchement le roman. Il est vrai que l’exotisme y rejoint parfois la dérision. …
Mais Daudet le dit lui même : en France, tout le monde est un peu de Tarascon ! Et puis, que voulez vous, ce brave Tartarin a rendu Tarascon célèbre dans le monde entier…
C’est vrai. Ce nom voyage beaucoup, entre autres grâce aux adaptations cinématographiques, comme celle de Raymond Bernard, en 1934, avec Raimu dans le rôle principal et Marcel Pagnol qui signe scénario et dialogue.
Au fait, saviez vous que Daudet a donné deux suites à son roman ? Tartarin sur les Alpes et Port-TARASCON
Retour haut de page