Tarascon : périple au pays de la Tarasque >

Eglise Sainte Marthe

Version mobile
English

Eglise Sainte Marthe

La légende de celle qui a vaincu le monstre : la Tarasque.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur le parvis de l’église Sainte-Marthe.
Cette église est dédiée à Sainte-Marthe qui arrive à Tarascon au commencement de notre ère, après un très long voyage depuis la Palestine.
Alain Fretay, historien et président des Amis de la collégiale :
« Sainte Marthe, c’est une femme qui fait partie de l’entourage très proche du Christ, puisque c’est la sœur de Lazare le ressuscité. Elle suit toute la Passion. Ensuite, après la mort du Christ, la communauté va être persécutée, donc elle va en Egypte. Nouvelles persécutions en Egypte, et donc tout l’entourage du Christ part sur un bateau et arrive aux Saintes-Marie de la mer. Ces saints évangélisent la Provence. Ils s’établissent dans les anciennes communautés juives de la diaspora, qu’ils font passer au christianisme, en se répandant en miracles. »
Donc tous ces saints arrivent dans la région en même temps !
Oui.
Lazare devient l’apôtre de Marseille, Marie-Madeleine poursuit sa pénitence dans une grotte de la Sainte-Baume, Maximin porte la bonne parole à Aix-en-Provence, et Marthe - elle - va sauver Tarascon de la terreur.
En effet, les bords du Rhône sont alors hantés par un animal monstrueux qu’on appelle la tarasque. Des hommes disparaissent, des animaux sont dévorés…Tarascon est terrifiée.
Appelée à la rescousse, Sainte-Marthe va à la rencontre de la bête.
Eh bien, figurez-vous qu’elle va réussir à l’amadouer. Vous savez comment ? Avec une croix et un goupillon ! Ensuite, elle livre le monstre enchaîné, aux habitants.
Mais, revenons à l’église elle-même.
Cet édifice est un riche mélange architectural !
Fondée au 10ème siècle, l’église est reconstruite à deux reprises, notamment au 14ème siècle, et subit l’influence des modes successives.
Jusqu'au 18ème siècle, cette église est le lieu d'importants pèlerinages.

Au début du 6ème siècle, Clovis pris de violentes douleurs aux reins alors qu’il assiège Avignon, vient s'agenouiller devant le tombeau de Sainte Marthe et le roi franc se trouve immédiatement guéri.
Au 15ème siècle, ensuite, Louis 11 fait don à l'église d'un magnifique buste reliquaire en or massif et l'élève au rang de Collégiale Royale selon le modèle de la Sainte Chapelle de Paris.
Cela veut dire que l’église n’est plus administrée par un curé, mais par un collège ecclésiastique. C’est lui qui s’occupe alors de ses offices, de ses biens et de ses terres.
Et puis, pour le buste en or, il disparaît à la Révolution. Mais aujourd’hui, on peut en voir la copie à l’intérieur de l’église.
Au 18ème siècle, Louis 13 vient, lui aussi, à Tarascon auprès de Sainte-Marthe pour demander un héritier au trône de France. Satisfaction lui sera donnée en la personne du futur Louis 14.
Retour haut de page