Suèvres - Cour-sur-Loire >

Cour-sur-Loire : le château et l'église

Version mobile

Cour-sur-Loire : le château et l'église

Comment un seigneur a créé un nouveau village

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant l'église et le château de Cour-sur-Loire.
Voilà une église très ancienne ! Sa flèche de pierre octogonale date du 12ème siècle et a été restaurée au 19ème.
Le reste de l'église a été bâti au 15ème siècle avant de subir quelques modifications au 18ème.
Son histoire est liée au château, comme le raconte le propriétaire du château, Laurent Vallery-Radot.
Tout commence en 1492.
7a-Laurent Vallery-Radot
C'est l'année où Raoul Hureau achète la seigneurie de Cour-sur-Loire. Il était trésorier des rois Charles VIII puis Louis XII. En cette qualité, il avait une très grosse fortune. Les Hureau étaient des bourgeois blésois considérablement enrichis par l'installation de la cour de France à Blois. Notre Raoul Hureau achète donc le château ou ce qu'il en restait car il y avait encore un vieux bourg féodal dont on n'a aucune trace, on ne sait pas exactement ce qu'il était. Il élève le bâtiment qui est devant nous, sur une vingtaine d'années environ mais, car il est chrétien, il prend conscience qu'il ne peut pas avoir une demeure plus belle que celle de Dieu et c'est la raison pour laquelle, simultanément, il reconstruit l'église.
Les fenêtres à meneaux situées sous le toit du château ont toujours le même aspect qu'à l'époque de Raoul Hureau.
Les autres ont été élargies au siècle des Lumières.
Bien avant, en pleine Renaissance, le petit fils de Philippe Hureau est passé par ici. Il a été chancelier d'Henri III puis d'Henri IV, ce qui est unique dans l'histoire de France.
En juillet 1599, à 70 ans, il souhaite cesser son activité et restituer les sceaux à son souverain mais Henri IV refuse.
7b-Laurent Vallery-Radot
Obéissant aux ordres du roi, le chancelier quitte Paris, prend son carrosse jusqu'à Orléans et embarque sur un bateau pour descendre la Loire afin d'aller se reposer dans son domaine de Cheverny mais, nous dit le chroniqueur, le chancelier décide de passer dans sa maison de Cour-sur-Loire, la chaleur du jour. Il est donc arrivé par le quai de Loire qui est devant nous, accompagné de sa musique et il est venu passer la chaleur du jour probablement agrémentée d'un bon petit vin blanc frais du clos. Le soir, il a repris le bateau, s'est dirigé vers Cheverny où il est mort 15 jours plus tard.
Derrière vous, sur le quai, se trouve une fontaine réputée miraculeuse pour calmer les douleurs. Elle aurait jailli au passage de Sainte-Radegonde, épouse de Clothaire 1er qui fuyait les moeurs brutales de la cour du roi des Francs pour aller fonder un monastère à Poitiers vers 550.
Un pèlerinage se déroule ici chaque 3ème dimanche du mois d'août.
N'hésitez pas à solliciter la mairie pour entrer dans l'église et jeter un oeil aux vitraux classés du 16ème siècle.
Vous pouvez quitter les quais pour parcourir le bourg, où vous verrez notamment quelques maisons de la même époque que celle du château et de l'église.
Le syndicat d'initiative de Suèvres-Cour-sur-Loire propose également quelques randonnées à pied ou à vélo pour profiter de cette belle région. Bon séjour !
Retour haut de page