Canal de Brest à Nantes - de Blain à Nantes >

Quiheix en Nort-sur-Erdre

Version mobile

Quiheix en Nort-sur-Erdre

Quiheix : Ecluse N°2.Où l'Erdre prend le relais du canal...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Quiheix : Ecluse N°2.
Où l'Erdre prend le relais du canal...
Après une longue ligne droite, l'Aurore parvient à Quiheix, où le canal rejoint l'Erdre.
Dernière écluse, mousse, ou presque ! Tu vas pouvoir te reposer... Ensuite, je t'apprendrai à manier la bourde ! Il n'y a pas assez de vent pour " descendre " à la voile.
Comment ? On ne hale plus ?
Plus moyen mignon ! Les bourgeois de Nantes ne veulent pas nous laisser passer chez eux... Pas de manants sur leurs terres, tu comprends !
Comprenant le breton, l'éclusière répond :
Tu as raison. Nous avons tout essayé pour avoir un halage mais pas moyen !
Tu entends le Breizhoneg ?
Oui. J'ai un peu appris avec les mariniers.
Alors, ce chemin, c'est pour demain ?
Non ! Les propriétaires des châteaux ont fait abandonner le projet. En échange, ils aident au remorquage. Le service marche bien maintenant !
Trop cher pour nous.
Le bateau est subventionné, figures-toi ! Le service ne coûte presque rien.
Ha ? Et quand passe-t-il ?
Dans un moment. Attends donc avec les autres, là, et le vapeur te prendra.

Pierrick et Ann " tournent " les amarres puis sautent à terre. Derrière eux se déroule le long ruban de la voie d'eau, si régulier, si rassurant, qu'ils suivent depuis Châteaulin. Devant s'ouvre la rivière, large comme un lac.
L'Erdre n'a pas attendu le canal pour porter bateaux, marchandises et passagers entre Nort et Nantes. Dès le VIème siècle, saint Félix organisa, à quelques encablures de l'endroit où la rivière rejoint la Loire, un large barrage pour ralentir ses eaux. Grâce à la " chaussée Barbin ", la rivière s'est transformée en un plan d'eau à débit régulé, navigable jusqu'à Nort.
Toutes sortes de navires y transitent, qui portant les fruits du terroir vers la grande cité sur Loire. Le bois et le charbon des forêts, le fer des forges, la farine de la minoterie de Nort débarquent à Barbin, où l'on charge en retour de l'épicerie, du vin, du rhum, des toiles venues des quatre océans et du sable, bien sûr ! Les jours de marché, les paysans " descendent " vers Nantes avec des oeufs, du beurre, des légumes et des bêtes...
Depuis 1842, l'Isac, un affluent de l'Erdre, a été élargi, aménagé et doté d'un verrou : l'écluse N° 2, dite " de Quiheix ". C'est ici que débouchent les chalands venus de Brest et de Redon et... que les mariniers bifurquent en remontant de Nantes, quand ils veulent traverser la Bretagne par la voie d'eau.
En attendant le vapeur, Pierrick et Ann rejoignent d'autres gamins qui jouent dans les roseaux. Effrayant les poules d'eau, ils cherchent des grenouilles et se poursuivent en criant, sans cesser de guetter l'arrivée du remorqueur... Pierrick est le premier à repérer le panache de fumée blanc. Il hurle :
Le voilà !
Ainsi l'Aurore aborde-t-elle, en douceur, la huitième rivière du canal de Nantes à Brest.
Retour haut de page