Strasbourg, promenade au coeur de la ville >

La Place Gutenberg

Version mobile
English Deutsch

La Place Gutenberg

Pendant 4 siècles, cette place est le coeur de la ville libre impériale

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur la place, devant la statue de Gutenberg
Pendant 4 siècles, cette place est le coeur de la ville libre impériale. On y regroupe donc les bâtiments administratifs : la Pfalz (l'Hôtel de ville), la Chancellerie, la Monnaie et le Neubau , un bâtiment de style Renaissance, qui se trouve juste dans le dos de Gutenberg. Vous ne pouvez pas le rater...
Les trois premiers bâtiments ont été détruits... Reste le dernier : le Neubau !
- Une imposante façade où sont superposés les trois ordres : toscan, ionique et corinthien.
- Un vaste toit avec de nombreuses lucarnes et des frontons à volutes.
- Et, à l'intérieur, des voûtes gothiques.
Aujourd'hui, c'est la Chambre de commerce et d'industrie qui a pris ses quartiers dans ce bâtiment à l'architecture remarquable.
Jusqu'à Gutenberg, l'architecture est l'écriture principale, l'écriture universelle.
Et justement, suivons la pensée de Victor Hugo et passons de l'architecture à l'écriture.
" Et la lumière fut " nous dit le parchemin de Gutenberg. La naissance de l'imprimerie mobile démocratise la lecture et donc la pensée... La lumière se fait sur les esprits.
Aux pieds de Gutenberg, on voit écrits les noms d'Erasme et de Montesquieu.
Au départ, David d'Angers, le sculpteur, y inscrit les noms de Bossuet, le catholique, et de Luther, le protestant mais face à la colère des religieux des deux clans, il choisit finalement deux humanistes, Montesquieu et Erasme.
Une façon de rendre hommage à celui qui oeuvra pour l 'humanité. Mais, qui était cet homme qui a eu cette idée de génie ?
Celui que tout le monde nomme Gutenberg s' appele en fait, Johannes Gensfleisch zur Laden zum Gutenberg. Ce qui, littéralement, veut dire " Jean de la viande d'oie de la bonne montagne ". Un nom prédestiné ? Sûrement pas pour l'imprimerie... Peut-être pour sa réputation de bon vivant... Et de la boisson à l'invention, il n'y eut peut-être qu'un pas...
La légende dit que Gutenberg aurait eu l'idée de l'imprimerie en observant une presse à vin...
Dieu souffre parce qu'une grande multitude ne peut être atteinte par la parole sacrée. La vérité est captive dans un petit nombre de manuscrits qui renferment des trésors. Brisons le sceau qui les lie, donnons des ailes à la vérité...
Retour haut de page