Strasbourg l'Européenne >

Musée Tomi Ungerer

Version mobile
English Deutsch

Musée Tomi Ungerer

Tomi Ungerer est un dessinateur illustrateur né à Strasbourg en 1931.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant la villa Greiner qui abrite le Musée Tomi Ungerer.
La conservatrice du musée, Thérèse Willer, nous y accueille.
Le musée Tomi Ungerer se trouve dans la villa Greiner qui est un bâtiment de la fin du 19ème siècle, construit par un architecte parisien à l'époque allemande, ce qui est quelque part un clin d'oeil à la personnalité même de Tomi Ungerer qui est un saut de frontière.
Tomi Ungerer est un dessinateur illustrateur né à Strasbourg en 1931. Il est connu dans le monde entier. C'est un artiste éclectique, qui donne aussi bien dans la satire sociale, l'érotisme, les illustrations publicitaires ou les livres pour enfants...
Tomi Ungerer est une personnalité marquante (...), très caustique, féroce, envers tout le monde. Il n'épargne personne. A l'époque il a critiqué la société new-yorkaise, américaine.
C'est d'ailleurs le sujet du livre " The Party ", " une soirée mondaine " où il croque la haute-société new-yorkaise.
Quand vous visiterez le musée, essayez donc de reconnaître le réalisateur Otto Preminger que le dessinateur connaissait très bien...
Aujourd'hui, il s'empare aussi bien des Allemands que des Français dans ses dessins. L'Alsace n'est pas épargnée non plus... D'ailleurs, il a eu une phrase très relevée si je puis dire sur l'Alsace en disant que " l'Alsace, c'est comme les cabinets, c'est toujours occupé. "
Le musée Tomi Ungerer, qui est aussi le Centre international de l'illustration, ouvre ses portes le 2 novembre 2007.
Il fallait bien ça pour accueillir les oeuvres de cet artiste si productif...
C'est le seul musée, en France du moins, qui a été consacré à un artiste vivant et qui plus est, à un dessinateur. On sait que le dessin d'illustration est souvent considéré comme un art mineur, ce qui est dommage. Et le fait de présenter des dessins d'illustration originaux dans un musée, c'est lui donner des lettres de noblesse dans une certaine mesure.
En 2008, l'artiste fait une donation à la ville. On l'écoute...
Je l'ai déjà dit mais je pense toujours que mes dettes préférées sont des dettes de gratitude. Et je pense que d'autant plus que maintenant, imaginez-vous que un artiste qui ait son musée... Et je dois dire que toujours mes rapports avec la ville de Strasbourg ont toujours été excellents. C'est du donner pour recevoir et du recevoir pour donner...
Et tout ce que l'artiste a donné à la ville, se trouve dans le musée :
- au rez-de-chaussée : les dessins pour les enfants
- au 1er étage : les dessins publicitaires et les dessins satiriques
- au rez-de-jardin : le thème des danses macabres et les dessins érotiques.
Et comme dirait la poule, je pousse là vraiment un oeuf de soulagement...
Retour haut de page