Strasbourg l'Européenne >

Le Conseil de l'Europe

Version mobile
English Deutsch

Le Conseil de l'Europe

Le Palais de l'Europe, c'est le bâtiment. Et le Conseil de l'Europe : l'Institution

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant le Palais de l'Europe.
Le Palais ou le Conseil ?
Le Palais de l'Europe, c'est le bâtiment. Et le Conseil de l'Europe : l'institution.
Devant nous, on voit le drapeau européen...
Je me suis toujours demandé... Pourquoi ce cercle d'étoiles ?
Pour représenter l'harmonie entre les peuples.
Mais... pourquoi 12 étoiles ?
Parce que ce chiffre symbolise l'unité et la perfection.
En 1955, ce drapeau est adopté par le Conseil de l'Europe.
En 1983, le Parlement européen en fait son emblème. Et deux ans plus tard, c'est toute la Communauté européenne qui l'adopte.
Le Conseil de l'Europe est donc la 1ère institution européenne qui a été créée pour réunir l'ensemble des responsables politiques surtout après la guerre...
Louis Jung, Président de l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe de 1986 à 1989.
Et c'était un lieu de réconciliation... (...)
Strasbourg est quand même le symbole de la réconciliation entre les différents ennemis de la guerre et donc elle a une mission de démocratie, de paix et de rencontre.
C'est Churchill qui est l'initiateur de la création du Conseil...
Le problème de Churchill c'était de trouver une solution où l'on réunissait l'ensemble des peuples d'Europe qui se sont faits la guerre...
Ecoutons Churchill...
Citation : " Le Conseil de l'Europe pose les fondements de quelque chose de nouveau et de réconfortant dans la vie européenne (...) Personne ne saurait dire quel sera le sort de cette expérience. Mais nous espérons qu'elle apportera une plus grande unité parmi nos peuples ".
Avec son soutien et celui des Américains, le Conseil de l'Europe est créé à Strasbourg le 5 mai 1949.
Il est fondé sur deux idées fondamentales : la réconciliation et le respect de valeurs communes comme les droits de l'homme, la démocratie et la prééminence du droit.
Et... concrètement, qu'est-ce qu'on y fait ?
Tous les parlementaires des différents pays se rencontrent et ont des sujets très importants que ce soit la question des frontières, question de compréhension mutuelle, l'écologie, tous les problèmes de la démocratie et surtout le développement de la démocratie avec l'espérance de supprimer les frontières.
Et depuis sa création, certaines frontières sont tombées...
A commencer par le mur de Berlin le 9 novembre 1989. Cette année-là, Louis Jung est président de l'assemblée...
Quand j'étais en Hongrie, j'ai (...) sympathisé avec le ministre des affaires étrangères, M.Horn, qui, naturellement, à ce moment-là, était encore soumis à l'Union soviétique. C'était une période très dure et, lors de notre entretien, il m'a fait part de tous les soucis qu'ils avaient avec l'Union soviétique, avec la dictature communiste et quelques mois après, M.Horn nous appelle le soir d'urgence, le secrétaire général et moi pour demander notre avis sur le problème d'ouverture de la frontière pour les citoyens allemands qui étaient touristes en Hongrie (...) Horn avait peur que la Russie envoie de nouveau des chars. Nous lui avons dit que nous le soutenions (...) et c'est ainsi que je peux dire que le Conseil de l'Europe a soutenu une initiative qui a été profitable pour (...) la chute du mur de Berlin.
Depuis 1989, le Conseil de l'Europe s'est ouvert aux démocraties du Centre et de l'Est de l'Europe. Il compte aujourd'hui 47 Etats membres, qui représentent 800 millions d'Européens.
Bien. Churchill, Robert Schuman, Pierre Pflimlin... sont quelques-uns des grands noms qui ont oeuvré pour l'Europe et la compréhension mutuelle des peuples. L'un d'eux est représenté à quelques pas d'ici... dans le Parc de l'Orangerie.
Pour connaître les informations de guidage, appuyez sur la touche étoile.
Retour haut de page