Strasbourg l'Européenne >

La place Broglie

Version mobile
English Deutsch

La place Broglie

Au 18ème siècle, le maire de la ville, Frédéric de Dietrich, commande la Marseillaise à Rouget de Lisle

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes place Broglie. Observons les bâtiments qui se trouvent sur la place :
Sur votre gauche, à l'angle des rues de la Nuée bleue et de la Mésange, il y a une jolie maison de style art nouveau, avec un oriel d'angle et des ferronneries.
C'est la maison Blanckenburg.
Au numéro trois, la Banque de France.
A cet emplacement, au 18ème siècle, le maire de la ville, Frédéric de Dietrich vit ici.
Et c'est depuis son logement qu'il commande la Marseillaise à Rouget de Lisle.
Mais, contrairement à ce qu'il y a écrit, ce n'est pas là qu'a lieu la première interprétation du chant des Armées du Rhin.
C'est exactement rue des Charpentiers, à l'endroit où vit maintenant le fils de Pierre Pflimlin, un homme qui a beaucoup oeuvré pour l'Europe...
Sur votre droite, le grand bâtiment avec une grille, l'Hôtel de ville.
C'est ici, en 1947, que le Général de Gaulle annonce la création du Rassemblement du peuple français.
Et, en août 1949, il s'y tient la première session du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe.
Près des grilles, vous verrez une plaque commémorant Germain Müller.
Cet homme de lettres est le fondateur de l'Opéra du Rhin, et auteur, entre autres, de la pièce culte en dialecte alsacien " Enfin rede rm'r nim davun ". Cette pièce, dont vous entendez en ce moment un extrait, parle des événements traumatiques de la guerre.
En 1949, elle est jouée plus de 200 fois sur la scène du théâtre du Cercle des Officiers.
Toujours à droite, l'Hôtel des deux-ponts, qui est le siège du gouverneur militaire.
Et juste en face, le Cercle des Officiers.
C'est là que sont logés les officiers et leurs familles.
Face à vous, l'Opéra du Rhin.
Vous voyez les statues qui ornent ses colonnes ? Ce sont les muses inspiratrices...
Et, derrière vous : la statue du Général Leclerc.
Leclerc est une figure majeure de la libération en Alsace. C'est pourquoi, dans presque toutes les villes, on trouve souvent une rue ou une avenue à son nom.
Lisez ce qu'il y a écrit sur le socle de la statue.
Citation "Jurez de ne déposer les armes que le jour où nos couleurs, nos belles couleurs flotteront sur la cathédrale de Strasbourg"
Ça, c'est le serment que Leclerc fait à Koufra, en Lybie, en 1941.
Et il tient parole !
En août 1944. Leclerc et ses troupes entrent triomphalement dans Paris. Trois mois plus tard, la 2ème division blindée libère Strasbourg.
C'est la fin de la guerre.
Petit à petit, on se met à penser à une union durable entre les peuples... La création de l'Europe n'est pas loin...
Maintenant, contournez l'Opéra par la gauche pour vous rendre place de la République.
Vous voyez cette grosse tête encadrée par un aqueduc ? C'est la Fontaine de Janus, réalisée par l'artiste Tomi Ungerer à l'occasion du bimillénaire de la ville.
Au fait, vous savez que c'est ici que se tient le célèbre marché de Noûl ? C'est le marché le plus vieux de France et l'un des plus vieux d'Europe : il existe depuis 1570 !
Bien.
En attendant les fêtes, avançons place de la République. Pour connaître les informations de guidage, appuyez sur la touche étoile
Passez le pont. La place de la République est juste en face de vous. Rendez-vous devant le Palais du Rhin qui est sur la gauche. Nous vous y attendons.
Retour haut de page