Strasbourg l'Européenne >

Fondation Européenne de la Science

Version mobile
English Deutsch

Fondation Européenne de la Science

C'est en 1974 que cette association européenne voit le jour. Elle est créée pour promouvoir la recherche scientifique et améliorer la coopération européenne

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant la grille de la Fondation européenne de la science. Huguette Dreikaus, humoriste et chroniqueuse à France bleue Alsace, nous accompagne.
Lao-Tseu a dit : " Regardez la nature... Regardez-la au microscope. Regardez votre peau au microscope. Et...faites comme moi : grattez-vous ! "
Il est vrai que la Fondation européenne de la science s'intéresse à la nature de très près.
C'est en 1974 que cette association européenne voit le jour.
Elle est créée pour promouvoir la recherche scientifique et améliorer la coopération européenne dans les domaines des sciences humaines, des sciences sociales, des sciences physiques, des sciences de l 'ingénieur, des sciences médicales, des sciences de la vie et de l'environnement.
A l'intérieur, les chercheurs travaillent dur...
Le chercheur est cet être ébouriffé, aux lunettes ajustées, qui essaie de trouver les molécules actives dans les présures, les éléments chimiques capables de changer la tension artérielle et les qualités du pétrole mais qui est totalement incapable de savoir qu'un repas à 40 ? refroidit à donf si on ne le mange pas dans les 10 mn...
Mais un chercheur, c'est surtout quelqu'un qui oeuvre pour l'homme et la planète.
Et qui, parfois, travaille sur des sujets tout à fait insolites :
- sur un accélérateur de particules pour authentifier les bouteilles de vin.
- sur la création d'une feuille de plante artificielle capable de produire de nouveaux combustibles
- ou encore : sur les phénomènes violents de l'univers et sa matière noire...

En s'associant, les chercheurs des pays membres de la fondation, unissent leurs compétences pour faire avancer la science.
C'est ça l'Europe !
En vous promenant dans la ville, vous risquez de tomber sur d'étonnants insignes européens...
Par exemple, dans la cathédrale, il y a " le vitrail européen ". Un cadeau fait par le Conseil de l'Europe en 1956...
Allez, on vous donne un indice : c'est une vierge ouvrant les bras... Bonne recherche !
Et si vous voulez continuer le parcours, poussez la balade un peu plus loin jusqu'au... jardin des deux rives.
Ce lieu est un véritable symbole de réconciliation entre la France et l'Allemagne.
D'ailleurs, la passerelle dessinée par l'architecte Marc Mimram, qui relie les deux rives du Rhin, illustre bien cela.
Et puis, c'est ici, qu'en 2004 est organisé le festival des deux rives. Cette manifestation transfrontalière réunit un concours de jardins éphémères, des expositions florales, des spectacles de danse et de musique...
Cette réconciliation n'est-elle pas la base de la construction européenne ?
Le souhait de Pierre Pflimlin est exaucé comme nous le raconte Monseigneur Joseph Doré, archevêque de la ville jusqu'en 2007.
Quand je suis arrivé à Strasbourg, monsieur Pflimlin a souhaité venir lui-même me rendre visite à l'archevêché (...)
Voici ce qu'il m'a dit : Monseigneur, je suis venu vous dire que ici, j'ai vécu un miracle. Pendant des siècles, avec les Allemands, nous nous sommes entretués, nous ne le faisons plus, nous faisons des choses ensemble (...)
Je commente d'un mot : je ne l'ai évidemment jamais oublié.
Retour haut de page