Strasbourg l'Européenne >

Centre Européen de la Jeunesse

Version mobile
English Deutsch

Centre Européen de la Jeunesse

Lieu de rencontre pour les jeunes européens qui font partie des associations ou des organisations de jeunesse

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant le Centre européen de la jeunesse, conçu par les architectes Lund et Slaato.
Observez le bâtiment : il est en béton peint, de forme cubique.
A l'intérieur, les matériaux bruts et épurés rappellent l'influence de l'architecture scandinave.
A la question de Chateaubriand " La vieille Europe ; elle ne revivra jamais : La jeune Europe offre-t-elle plus de chances ? "
La réponse est " oui ! "
A quoi l'on serait tenté d'ajouter : et l'Europe sans la jeunesse serait tronquée d'une de ses raisons d'exister...
C'est pourquoi ce Centre a été créé.
Le Centre européen de la jeunesse est un lieu de rencontres pour des jeunes européens qui font partie des associations ou des organisations de jeunesse
Tina Mulcahy, Directrice du Centre.
Et ils viennent ici dans ce centre pour faire des formations, ou des rencontres, ou des séminaires sur les sujets que traitent le Conseil de l'Europe.
Par exemple ?
Deux exemples de formations qu'on pourrait citer sont, d'une part, une formation qu'on a menée à plusieurs reprises concernant les jeunes réfugiés en Europe. On a invité donc des jeunes personnes qui se trouvaient réfugiées dans l'un ou l'autre pays européen. (...) Et l'idée c'est de partager l'expérience de ces jeunes personnes, de mettre sur la table des propositions pour apporter un changement et d'aider ces personnes à retourner dans leur pays pour essayer de changer des choses.
Une autre formation du Centre porte sur l'inter culturalité.
On va avoir plusieurs jeunes personnes ensemble, qui ont 22, 23 ans, par exemple un Serbe et un Irlandais du Nord, tous les deux sont complètement différents mais ils ont vécu, ils ont grandi dans des conditions très similaires, c'est-à-dire avec le risque de bombe, avec une situation de guerre pour certains et cela permet la création de réseaux parmi ces jeunes personnes qui est absolument fondamental et qui apporte toujours un positif pour leur expérience et quand ils retournent dans leur pays, ils peuvent dire : on n'est pas les seuls à avoir vécu ça.
Tiens ! Voici des jeunes du Centre... Allons leur demander ce qu'ils font ici.
Donc on est venus échanger avec des jeunes de différents pays d'Europe de manière élargie, donc avec des gens au-delà de l'Union européenne, sur les sujets de la démographie, l'évolution de la démographie aujourd'hui, et les nouveaux défis que ça pose dans l'action syndicale et donc essayer de donner un regard jeune par rapport à ces questions-là, de voir quelles places peuvent prendre les jeunes dans le syndicalisme de demain et quel est l'apport qu'on peut donner sur ces questions-là.
Cet engagement plairait à Pierre Pflimlin.
Pour ses 90 ans, celui qui se consacre à la construction de l'Europe, dit :
Citation : Le temps approche où il me faudra passer à d'autres le flambeau de la foi et de l'espérance que j'ai essayé de porter. Je souhaite que ce flambeau éclaire la route de ceux qui sont appelés à construire l'Europe du siècle prochain...
Le flambeau est repris...
Retour haut de page