Vous vous demandez pourquoi le vent souffle plus fort sur le parvis de la cathédrale ? Une légende dit que le diable y serait pour quelque chose... Alors : Info ou intox ? Pour le savoir, il vous faudra vous rendre aux pieds de la cathédrale et écouter les explications du chanoine Eckert.   


J'ai adoré voir la cathédrale illuminée la nuit. Ce monument, haut de 142 mètres, tout en grès rose, a de quoi donner le vertige.

Pénélope Puymirat

Strasbourg, promenade au coeur de la ville

Version mobile
English Deutsch
  • Introduction

    1. Introduction

  • La Petite France

    2. La Petite Fra...

  • La Place Gutenberg

    3. La Place Gute...

  • Place du Corbeau - Brasserie du Canon

    4. Place du Corb...

  • Le Palais Rohan

    5. Le Palais Roh...

  • La cathédrale

    6. La cathédral...

  • La Maison Kammerzell

    7. La Maison Kam...

  • La Place de la République

    8. La Place de l...

x

La ville aux 1 000 symboles

Apprendre l'histoire en s'amusant : c'est ce que propose la ville de Strasbourg. Faites ce jeu de piste grandeur nature et découvrez la face cachée de cette ville cosmopolite.

C'est une ville qui fourmille de symboles. En vous promenant dans ses ruelles pavées, prenez le temps de regarder autour de vous. Les façades des maisons, les enseignes des commerces et les monuments historiques affichent les traces des siècles passés,

Le saviez vous ?

Le vrai nom de Gutenberg, c'était Johannes Gensfleisch zur Laden zum Gutenberg. Littéralement, ça veut dire : " Jean de la viande d'oie de la bonne montagne ".
comme de petits indices à découvrir.
Je me suis volontiers prêtée à ce jeu de piste. Dans le quartier de la Petite France  il s'agissait de repérer l'étoile des brasseurs. Sur la maison Kammerzell,    d'identifier les signes du zodiaque sculptés dans le bois. Ou, sur la cathédrale   , de trouver une rosace dans un carré, marque de fabrique des tailleurs de pierre.
Strasbourg incite à apprendre l'histoire en s'amusant. Dans ses rues, on trouve des bâtiments de type " architecture chantilly allemande " selon Roger Siffer, des vestiges moyenâgeux et un palais qui a des allures de grand hôtel parisien... Et tout ça dans la même ville ! Cette architecture bigarrée témoigne d'un passé où se sont croisés protestants, catholiques, juifs, allemands et français. Aujourd'hui, la cohabitation se passe plutôt bien entre ces différentes cultures. D'ailleurs, vous apprécierez d'entendre parler l'alsacien, l'allemand ou le français au gré de vos promenades.
[ib] Strasbourg est cosmopolite, chic, romantique et multiple. Elle a des allures de peinture d'Arcimboldo. [ib]
Pour la découvrir, il vous faudra : de bonnes chaussures, un esprit d'enquêteur éclairé et un oeil de lynx. Parce que, trouver un obus encastré dans un mur, demande de la patience.. Etes-vous prêt à relever le défi ?

[ Accès à la carte Accès à la carte ]

J'ai testé pour vous

La Baekeofa, un plat roboratif fait avec du boeuf, de l'agneau, du porc, des pommes de terre et du vin blanc.
Baekeofa veut dire " four du boulanger ". Autrefois, lorsque les femmes partaient travailler aux champs, elles déposaient leur terrine chez le boulanger. Le boulanger sortait son pain du four et y engouffrait la Baekeofa qui cuisait pendant 12 h.
A goûter de préférence un soir de grand froid !
Version mobile
English Deutsch
Retour haut de page

Photo de gauche : La cathédrale de Strasbourg
Par Voxinzebox

Site partenaire Hotel Strasbourg