La Sologne des étangs à vélo >

Yvoy-le-Marron

Version mobile
English Deutsch

Yvoy-le-Marron

Rendez-vous de stars

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Yvoy-le-Marron
Nous sommes devant l'église. Devant vous, le parc Jean Prouvost autour de l'étang. Aujourd'hui, c'est un endroit tranquille pour pêcher, pique-niquer ou se promener mais autrefois...
Mireille Matthieu, Gilbert Bécaud, Dalida, Michel Sardou... Tous sont venus chanter ici sur cette place, il y a quelques dizaines d'années et Paule Imbault a assisté à tous les concerts.
Ah oui, moi j'ai toutes les photos, tous les détails de toute cette époque-là, de toutes ces années-là.
Le Festival d'Yvoy-le-Marron et la Fête des fleurs ont rythmé la vie du village pendant 3 décennies.
Beaucoup de gens du village aidaient à la préparation de la fête parce que c'était conséquent. L'équipe des journalistes de Paris-Match venait 15 jours avant pour faire de la publicité jusqu'à Saint-Amand-Montrond dans le Cher.
6 000 personnes étaient réunies pour assister aux concerts mais aussi à des combats de catch, des jeux, des sketchs de Thierry Le Luron ou Yves Lecoq. Tout cela grâce à un homme : Jean Prouvost.
Paris-Soir, Paris-Match, Télé 7 jours, RTL ! Ces médias ont été créés ou portés au sommet par cet ancien industriel du Nord. Il a été maire d'Yvoy-le-Marron de 1951 à1977 et c'est lui qui faisait venir tout ce beau monde.
Quand monsieur Prouvost est mort, ça a été la fin. Tout le monde regrette.
Le patron de presse a laissé d'autres souvenirs à Yvoy comme le raconte Paule Imbault.
Il a acheté la propriété de Saint-Jean où se trouvait une cabane en bois construite par des Canadiens, pendant la guerre de 14. On les avait envoyés là pour couper des pins pour faire des tranchées sur le front de l'est. Il a construit une maison mais autour du pavillon en bois.
Yvoy a aussi accueilli en 1955 le mariage d'une actrice américaine célèbre, Olivia de Havilland. Vous vous souvenez ? La " gentille " dans Autant en Emporte le Vent !
Il n'y a plus de stars aujourd'hui dans les rues du village mais de très belles maisons typiquement solognotes et la fontaine Saint-Caprais que vous ne devez pas manquer.
C'est un endroit un peu à l'écart où coule une fontaine. Un calvaire trône juste à côté, rappelant le caractère sacré du lieu. On venait de loin autrefois jusqu'à cette fontaine qui avait la réputation de guérir la gale. Ce qui valait au bourg de s'appeler Yvoy-le-Galeux.
Un nom un peu lourd à porter, malgré tout le prestige du miracle ! En 1841, sur ordonnance du roi Louis-Philippe, la commune prend le nom d'Yvoy-le-Marron en référence aux nombreux châtaigniers qu'elle abrite.
Retour haut de page