La Sologne des étangs à vélo >

Etang des oiseaux (Yvoy-le-Marron)

Version mobile
English Deutsch

Etang des oiseaux (Yvoy-le-Marron)

La guerre de 100 ans en Sologne

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
L'Etang des oiseaux
La nature chante ici, près de l'étang des oiseaux. Vous l'apercevez, derrière les saules ? Le silence, le chant des oiseaux, tout semble tranquille et pourtant...
Les histoires qu'on se transmet de génération en génération racontent que la campagne pouvait cacher bien des dangers...
Au 14ème siècle, ce très vieil étang est entouré de prairies. Le brouillard envahit régulièrement la plaine, dessinant parfois des formes étranges sur le chemin. On dit qu'apparaît ici une mystérieuse dame blanche...
Les Anglais qui dévastent alors la région, eux, sont bien réels . Le roi de France est prisonnier, l'anarchie s'est installée. A Yvoy-le-Marron, les villageois se révoltent contre les pillards et trois corps d'Anglais flottent à la surface de l'étang. Les oiseaux viennent picorer les corps.
Cette anecdote en dit long sur les traces qu'a laissées la guerre de 100 ans en Sologne.
Le Prince Noir saccage la Sologne en 1356 en prenant Romorantin, puis les armées de Jeanne d'Arc traversent la région. Et entre les batailles, les soldats qui s'ennuient multiplient les exactions contre la population.
Jeanne d'Arc est donc passée dans la région ?
Forcément ! Orléans, ville qu'elle libère du siège des Anglais en 1429 n'est qu'à une trentaine de kilomètres d'ici. Le passage de Jeanne d'Arc est avéré ou supposé dans de nombreuses communes des environs : Chaumont-sur-Tharonne, Neung-sur-Beuvron, La Ferté Beauharnais, Vernou-en-Sologne et j'en oublie !
Revenons à cet étang des oiseaux qui cache maintenant son mystère sous les grands saules. Il est ancien et pour cause ! L'homme est depuis très longtemps installé dans ce petit coin de Sologne.
C'est probablement l'un des premiers lieux de peuplement de la Sologne.
Pierre Aucante, photographe et auteur de plusieurs livres sur la région.
Dans la plaine de la Collardière
(A 500 mètres environ de l'étang des oiseaux)
Vous avez 9 tombelles qui datent de l'âge du fer, 800 ans avant JC. C'était certainement des sépultures de personnalités importantes puisqu'aujourd'hui encore, on voit les dénivelés de terrain. Ces monuments ne pouvaient pas être en forêt, ils étaient donc dans une zone déjà défrichée, qui est probablement cultivée depuis près de 3000 ans.
Cela correspond à l'époque des Celtes qui ont laissé de nombreux vestiges dans la région et quelques noms de lieux.
Retour haut de page