La Sologne des étangs à vélo >

Aire de pique-nique de Montrieux

Version mobile
English Deutsch

Aire de pique-nique de Montrieux

Petit détour gourmand

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
L'aire de pique-nique de Montrieux
Bonjour ! Vous allez bien faire une petite pause ici ? Ça creuse le vélo ! Et Montrieux, c'est vraiment le meilleur endroit pour se régaler. Ici, c'est moi la star ! Qui, moi ? Voyons ! Rose foncée, charnue, sucrée... Je suis la framboise. A Montrieux, on me fête même chaque année au mois de septembre. Il y a même des producteurs qui me cultivent en pot !
Quand j'ai vu qu'on faisait de la fraise hors sol et que ça fonctionnait très bien, je me suis dit : mais pourquoi pas faire de la framboise ?
C'est lui, le premier qui s'est lancé, Pascal Brinet. Il est agriculteur à Montrieux.
J'ai voyagé un petit peu dans le Nord de la France, en Belgique et en Hollande. Des idées me sont venues un petit peu de là-bas donc j'ai commencé par faire un essai. Ça a très bien fonctionné et maintenant, je suis passé à 100% de framboises en pots.
Placée sous serre froide, régulièrement hydratée, bichonnée, je suis bien meilleure à déguster. En tout cas, c'est ce que dit Pascal Brinet.
On a un goût beaucoup plus fort. La qualité est supérieure, c'est sûr. Tout ce qui élevé en serre ne prend pas l'humidité, c'est un fruit d'une autre qualité.
Et vous savez qui m'apprécie le plus dans la région ? Les pâtissiers bien sûr ! Ils viennent s'approvisionner ici depuis Vendôme... et de plus loin encore pour faire de délicieuses tartes, des framboisiers, des coulis !
Mais il n'y a pas que la framboise à Montrieux. Les restaurateurs de la région viennent chercher ici beaucoup de produits frais, parce qu'on cultive des fruits et légumes depuis des décennies. Et ça s'explique.
C'est une terre qui est beaucoup trop légère. C'est du sable. Faire une céréale, c'est difficile, on n'a pas le terroir, on ne peut pas, ce n'est pas une terre de Beauce. C'est une terre vraiment sableuse. Par contre, l'asperge s'y prête très bien. Fraise, framboise et fraise des bois. On a des terrains qui sont très bons pour faire ce genre de cultures.
L'asperge aussi est une vraie vedette ici et depuis longtemps ! Au début du 18ème siècle, le gastronome Grimod de la Reynière décrète que la meilleure asperge vient de Romorantin, la capitale de la Sologne. Il existe même dans la région, une confrérie des " Mangeux d'esparges de Sologne " pour défendre et promouvoir celle que Francis Blanche appelait le poireau du riche.
On ne va peut-être pas parler que fruits et légumes. Il y a d'autres choses à voir à Montrieux, il me semble !
Comme l'église Saint-Jean-Baptiste avec son clocher penché. On raconte qu'au moment de sa construction, ce clocher était destiné à une autre église. Mais c'est une rumeur invérifiable !
Sans oublier la maison de la chasse.
C'est vrai ! On l'appelle ici le " marché Coutant ". Un espace de 14 hectares où on peut tout apprendre sur la chasse. On y forme les futurs chasseurs, on y enseigne le maniement des armes ou encore le piégeage. Avis aux amateurs !
Retour haut de page