Les 3 villages sont inondés. Seule rescapée : la chapelle St Michel. Un petit Mont Saint-Michel au pied des montagnes, que la Durance aménagée a magnifié.   


La durance comme fil directeur de 10 rencontres humaines, émouvantes et hautes en couleur. J'ai adoré...

Florence Maître

Durance : sources remarquables

Version mobile
  • Lac de Serre-Ponçon

    1. Lac de Serre-...

  • Mont-Dauphin

    2. Mont-Dauphin

  • Sisteron

    3. Sisteron

  • Manosque

    4. Manosque

  • Apt

    5. Apt

  • Cavaillon

    6. Cavaillon

  • Avignon, île de la Barthelasse

    7. Avignon, île...

  • Plaine de la Crau

    8. Plaine de la ...

  • Etang de Berre

    9. Etang de Berr...

  • Marseille - Palais Longchamp

    10. Marseille - ...

x

La rivière sauvage

On disait autrefois que la Durance était un fléau provençal. Et pourtant, la rivière irrigue des terres qui seraient aujourd'hui stériles sans elle. Amour ou haine ? Vous l'entendrez de leurs bouches, les Provençaux balancent entre tendresse et rancune pour cette rivière insolente.

Capricieuse, sémillante, impatiente ! Les écrivains n'ont pas assez de mots pour décrire cette rivière impétueuse qui marque toute la mémoire de la Provence. Vous aimez aussi les histoires ? Elles abondent dans ce pays où l'eau est si précieuse ;

J'ai testé pour vous

Les lâchers d'eau printaniers du barrage de Serre-Ponçon. Toujours impressionnants !   
des histoires et légendes qui racontent les débordements de celle que Giono voulait absolument appeler " fleuve ". Il n'avait pas tout à fait tort, remarquez, puisque la Durance était, il y a quelques millions d'années, un fleuve qui traversait la plaine de la Crau    pour se jeter directement dans la Méditerranée !
Aujourd'hui, c'est bien une rivière qui finit sa course dans le Rhône au sud d'Avignon   . Cette rivière, l'homme a fini par la dompter. Oui, dompter, c'est vraiment le mot qui convient ! Tous les vieux Provençaux se souviennent des colères du cours d'eau. Ponts emportés, naufrages, villages engloutis par les eaux, dans chaque ville ou village traversé par la Durance, on vous racontera ces anecdotes qui font sourire ou frémir.
Domptée, la Durance, domptée comme une bête sauvage dont l'instinct peut à tout moment s'éveiller. Malgré les barrages    et les canaux aménagés au cours des derniers siècles, il arrive que la rivière retrouve sa liberté d'autrefois comme en 2008 à Sisteron   .
C'est dans ces moments de furie que Giono l'aimait le plus ; l'enfant de Manosque la comparait souvent à une jeune fille révoltée ou à un cheval au galop. Eloquent, n'est-ce pas ?

[ Accès à la carte Accès à la carte ]

Le mot

Radelier : c'est le nom qu'on donnait aux hommes qui naviguaient sur la Durance pour transporter le bois des Alpes jusqu'à la Méditerranée.
Version mobile
Retour haut de page

Photo de gauche : La Durance à Montgenèvre
Par Vox inzebox

Site partenaire Hotel Hotel.com Manosque