Sens >

La Maison d'Abraham

Version mobile
English Deutsch

La Maison d'Abraham

Cette maison à pans de bois s'avance comme la proue d'un navire dans la rue de la République.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur le trottoir en face de la Maison d'Abraham.
Cette maison à pans de bois s'avance comme la proue d'un navire dans la rue de la République. Ce qui faillit causer sa perte quand un camion l'a percutée en 1970 !
Cette construction a toujours intrigué les visiteurs. En 1864, Gustave Flaubert la remarque quand il vient se documenter à Sens pour rédiger sa fameuse Education sentimentale. Frédéric, le héros du roman, est à son tour séduit par la maison comme le prouve le passage suivant :
(Citation)Les distractions de Frédéric étaient moins sérieuses. Il dessina dans la rue des Trois Rois la généalogie du Christ, sculptée sur un poteau.
La rue des trois rois était autrefois le nom de la rue Allix qui prolonge la rue Jean Cousin !
Dans la même période, Gustave Julliot, président de la société archéologique de Sens, rédige Les Recherches historiques sur la maison dite d'Abraham. Cet expert remarque que le constructeur a, en quelque sorte, signé sa demeure sur le poteau d'angle où l'on remarque...
Gustave Julliot (Vieux, il témoigne par écrit) : Un cartouche sur lequel ont été sculptés en relief deux couteaux à double manche, adossés et posés dans un moule à faire des mottes de tannés. Les couteaux de ce genre ne servent pas exclusivement aux tanneurs, mais aussi aux mégissiers, c'est-à-dire les tanneurs de peaux fines. Ces attributs sont comme des armes parlantes. Elles rappellent soit le nom, soit la profession du propriétaire qui fit reconstruire la maison peu avant 1540, Nicolas Mégissier, ou Nicolas, mégissier de son état...
(il souffle) Ah, mon pauvre dos... (gémit en s'étirant) Mais peu importe, il me faut continuer à écrire...
Ce qui fait le plus grand intérêt de la maison d'Abraham, c'est l'arbre de Jessé qui a été sculpté sur le poteau cornier. Cet arbre figure la généalogie de Notre Seigneur Jésus-Christ, depuis Jessé, père de David. Le sculpteur n'a trouvé de place que pour figurer sept des descendants de Jessé : 4 sont à gauche sur la rue de la République et 3 à droite sur la rue Jean Cousin. Au sommet, la vierge tient dans ses bras son divin fils. Jessé est endormi sur un tas de pierres cubiques. Près de lui, l'un des propriétaires de l'immeuble avait fait peindre en blanc sur deux lignes : ABRAHAM L'AN 1204, inscription inspirée sans doute par un fanatique de l'Antiquité, qui vieillit la maison... de 3 siècles !
Lors des travaux de restauration dans les années 1990, un huitième roi d'Israûl a été ajouté du côté de la rue Jean Cousin. Il est tout en haut à droite. Vous le voyez ?...
A côté de la maison d'Abraham, rue Jean Cousin, attardez-vous devant une autre habitation à pans de bois : la Maison du Pilier. Autrefois, le rez-de-chaussée abritait une échoppe où un artisan travaillait sous le regard des passants quand il avait baissé son volet. Peut-être est-ce là l'origine de l'expression " trier sur le volet " ?!
Retour haut de page