Chili: un festival de sensations, d'ambiances et de paysages >

Valparaiso : la Sebastiana

Version mobile
Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

La maison de Pablo Neruda

Poète, diplomate, penseur, homme politique, Prix Nobel de Littérature... Pablo Neruda n'aimait pas les étiquettes,
Il a passé une bonne partie de sa vie en exil, pour cause de pensées révolutionnaires. Pourtant, pendant 10 ans, sa maison de Valparaiso était l'un de ses points d'attache.

C'est l'une des plus belles vues de Valparaiso.
Perchée sur le Cerro Bellavista, la maison de Pablo Neruda porte la signature de l'artiste, qui ne manquait pas d'imagination...
La Sebastiana est ce lieu idéal dont le poète rêvait
Il meurt lentement celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n'écoute pas de musique (...) Pablo Neruda
pour ses courtes escales dans la ville aux collines. Celle où se reposer entre deux voyages au bout du monde, celle où dîner en tête-à-tête avec la mer, celle où laisser libre-cours à sa créativité décorative. Rayures sur les murs, objets insolites, couleurs chatoyantes et tableaux français : chaque touche reflète la personnalité de Neruda.
Chaque année les visiteurs du monde entier jouent les invités, pendant que les portes de ce musée s'ouvrent sur l'océan.

J'ai testé pour vous

Vous aimez les textes de révolte ? Plongez dans " le chant général ". Au hasard.
Juré : la poésie n'est pas ennuyeuse !
" Dans ma patrie on emprisonne les mineurs et le soldat commande au juge. Mais j'aime, moi, jusqu'aux racines de mon petit pays si froid ".

Incitations

" Dans ma patrie on emprisonne les mineurs et le soldat commande au juge. Mais j'aime, moi, jusqu'aux racines de mon petit pays si froid ".
Anne Recoules


Ouverte et farfelue, lumineuse et maritime... Je me serais bien installée dans cette maison moi....

Version mobile
Retour haut de page

Photo de droite : La Sebastiana, maison de Pablo Neruda's à Valparaíso, Chili.
Par Pekka Parhi (Pecksique) (Travail personnel) [CC-BY-SA-2.5], via Wikimedia Commons

Cet article

fait partie du dossier

Incontournable

à Valparaíso