Chili: un festival de sensations, d'ambiances et de paysages >

Santiago du Chili

Version mobile
Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

La capitale tout schuss !

Plus de 30°C l'été, autour de 2 °C l'hiver : Santiago la survoltée ne connaît pas la demi-mesure. Partagée entre son patrimoine et son avenir, sous ses airs de capitale nord-américaine, elle dissimule un esprit totalement sud-américain...

Lunettes de soleil sur le nez, combinaison sur le dos et skis aux pieds, vous vous élancez sur les pistes... de la Cordillère des Andes, s'il vous plaît. Rien que ça ! Les montagnes pour horizon, la capitale chilienne s'amuse de voir les chiliens
Au pied de la Cordillère des Andes, ensoleillée, Santiago est une ville rêvée pour Raphaël...mais pour quelles raisons ?
prendre de la hauteur, une fois le week-end venu. Valle Nevado, La Parva, Farellones-Colorado, Portillo : les stations réputées qui cernent la ville ne manquent pas, au grand bonheur de ses habitants. L'effet est toutefois troublant, quand l'été est bien installé, de voir les boutiques d'équipements de ski jalonner les rues quand il fait 25°C à l'ombre ! . Ceci dit, la cordillère a tout autant la cote l'hiver que l'été, où les vacanciers viennent s'adonner aux joies du VTT et de la randonnée. Santiago est la ville de l'embarras du choix : vieilles pierres, buildings ultra-modernes, parcs, terrasses ensoleillées, musées, centres culturels,... De ce côté-là, les " urbanophiles " devraient y trouver leur compte et ne pas avoir une minute à eux ! De toutes façons, il existe une chose qui devrait mettre tout le monde d'accord : le vin. Les producteurs de la région sont réputés dans le monde entier : Viña Canepa, Viña Concha y Toro, Viña Undurraga... Dans la Vallée del Maipo, les bodegas se visitent par dizaine. A condition de déchausser les skis !

J'ai testé pour vous

Le funiculaire du Mont San Cristobal. Quand les portes de la nacelle se sont refermées et que l'engin est monté, la machine s'est mise à grincer pendant toute la durée de l'ascension! Mais une fois en haut, quelle vue... Je suis ensuite redescendue, dans la nacelle de tête, face à la pente : oups...

Rencontre avec...

Raphaël vit à Santiago : " J'adore ! Ici, il y a tout : le soleil, la montagne, la neige, la mer pas loin. Franchement, maintenant que je vis ici, je me vois vivre nulle part ailleurs parce qu'ici, tu peux tout faire ! "
Anne Recoules


Mon quartier préféré : Bellavista. Avec ses maisons colorées d'un étage à peine, ses artistes et son côté bohème, il a un côté village qui me fait oublier le gigantisme de la tentaculaire Santiago.

Version mobile
Retour haut de page

Photo de droite : Vue depuis le téléphérique de San Cristobal, Santiago du Chili
Par Robert Cutts de Bristol, England, UK (Vue depuis un téléphérique de Santiago du Chili) [CC-BY-2.0], via Wikimedia Commons

Cet article

fait partie du dossier

Incontournable

à Santiago du Chili