Saintes et la Vallée du Coran >

Musée Dupuy-Mestreau et Cathédrale Saint-Pierre

Version mobile
English

Musée Dupuy-Mestreau et Cathédrale Saint-Pierre

Un riche négociant en Cognac y installe les objets rassemblés au fil de sa vie de collectionneur.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant le musée d'Art régional Dupuy-Mestreau . Si le portail est ouvert, n'hésitez pas à entrer dans la cour.
Au XVIIIème siècle, le marquis de Monconseil , qui travaille pour le roi Louis XV, fait construire sa demeure sur ses terres de Saintonge.
250 ans après, un riche négociant en Cognac y installe les objets rassemblés au fil de sa vie de collectionneur.
En allant sur les quais, vous pourrez observer la façade de l'hôtel. Classique et sobre, elle comprend néanmoins quelques éléments rococos sur les balcons. Mais revenons à la cour de l'hôtel.
A droite
Remarquez le joli puits daté du XVIIème siècle.
Sous le porche, près du puits
Une Berline de 1797. Il n'en reste que deux de ce genre en France. >
Entrons dans le musée Dupuy-Mestreau avec Stéphanie Conte qui propose des visites commentées :
" Vous avez des pièces très saintongeaises, 19 ème siècle, où on a des costumes régionaux. On a une salle saintongeaise de paysans aisés vers 1850. Après, on a pas mal de salles où c'est plutôt sur le 18 ème siècle et même le 17 ème siècle. On a des habits de la noblesse époque Louis 15 ce qui n'est pas si courant que ça. On a, pour la petite histoire, les dernières pantoufles de Louis 16 au Temple ; par exemple, dans la première salle, la salle du lit, on a une baignoire sabot fin 18 ème siècle qui a le chauffage incorporé. C'est très rare, même celle de Marat n'avait pas, apparemment, le chauffage en dessous. On a des boutons érotiques du 18 ème siècle. Voilà, on a des choses comme ça, un peu anecdotiques. Dans chaque collection, il y a quelque chose d'unique.
Dans la salle du lit, ayez un regard indulgent pour le portrait d'un Saintais célèbre mais mal connu : le docteur Ignace Guillotin.
Cet humaniste ne voulait pas donner son nom à la guillotine, qu'il a importée en France, pour épargner des souffrances aux condamnés.
Le musée conserve aussi des chefs d'oeuvres de compagnons et une belle collection de faïences saintongeaises.
Mais à quoi correspond, au juste, la Saintonge ?
C'est le pays des Santons. Il s'étend autour de Saintes, au sud de la Charente-maritime jusqu'à Oléron.
En sortant du musée, sur la droite, vous apercevrez, à une centaine de mètres à peine, la cathédrale Saint Pierre.
Son clocher n'a jamais reçu la haute flèche qu'on lui destinait, mais sa nef, vaste et claire, et son portail gothique valent le détour.
Retour haut de page