Saintes et la Vallée du Coran >

L'église Saint-Europe

Version mobile
English

L'église Saint-Europe

Le clocher a été offert à Saintes par le roi Louis XI.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur le parvis de l'église Saint-Eutrope .
Imaginez. II y a deux cents ans, l'emplacement où vous vous trouvez, sur le parking, était à l'intérieur de l'église. La nef a été détruite en 1803.
Sur votre gauche
Seul un morceau de mur subsiste.
La façade devant vous, qui ferme le choeur, a été rajoutée au XIXème siècle.
Le clocher, érigé 400 ans après les débuts de la construction de l'église, a été offert à Saintes par le roi Louis XI.
Un roi controversé ! On garde l'image d'un homme sadique qui enfermait ses ennemis dans des cages de fer, mais c'était aussi un bon monarque qui a rempli les caisses du royaume et mieux organisé la France. Il a créé des foires, par exemple, pour favoriser le commerce.
Au XIème siècle, la construction de l'église Saint-Eutrope est lancée pour deux raisons : elle doit abriter les reliques du Saint et marquer une étape sur la route de Saint-Jacques de Compostelle.
Le gîte d'étape est toujours situé derrière l'église.
Un gâteau est né de cette tradition d'accueil. " Le Compostelle " a été relancé en Poitou-Charentes par la confrérie du même nom, en 1999. Le pâtissier retraité, Michel Boulestier , en fait partie :
" C'est une pâte avec du beurre et des raisins macérés au Cognac. On met sur le dessus de la pâte d'amande qu'on repasse au four pour bien dorer le cake. C'est sucré, et c'est bon, pour que le pèlerin puisse l'emporter tout le long de son chemin. C'est la route qui va de Montmartre jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle. Saintes est une étape importante. Le pèlerin, quand il fait de la route, il lui faut quelque chose de consistant. Un cake, c'est consistant il peut le manger le long de la route. Ça peut se garder huit à quinze jours, ça ne bouge pas !
En descendant le long de l'église, sur la gauche
Vous trouverez l'entrée de la crypte monumentale de l'église, où repose Saint Eutrope . S'agit-il vraiment des reliques du Saint ?
Difficile à dire. Des restes humains ont été retrouvés dans ce tombeau, comme pour appuyer la légende du premier évangélisateur de Saintonge, arrivé ici dès le 1 er siècle de notre ère. Il serait mort lapidé et achevé à coups de hache sur ordre du gouverneur romain.
Lors de votre visite, remarquez le calme profond qui enveloppe la crypte, ainsi que l'acoustique exceptionnelle de ses très vieilles pierres.
Le chef du saint - sa tête en quelque sorte -, est conservé dans l'église haute. Quand vous la visiterez, pensez à monter sur la tribune, au-dessus de la porte pour contempler de près les chapiteaux des piliers, finement sculptés.
Ils représentent des scènes de la Bible : le Pèsement des âmes ou encore Daniel dans la fosse aux lions, avec ses mains levées.
Retour haut de page