Le Val d'Argent >

Sainte-Croix-aux-Mines

Version mobile
English Deutsch

Sainte-Croix-aux-Mines

La famille Burrus a marqué la ville jusque dans son architecture

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Sainte Croix aux Mines
Nous sommes face à la mairie
Burrus... Ce patronyme d'industriels alsaciens a marqué l'histoire de la commune ! Mais laissons la parole à Maurice Burrus, le plus célèbre des membres de la famille
[Maurice Burrus - voix éloquente et chaleureuse] : Je me fais un plaisir de vous servir de guide dans mon fief ! Sachez d'abord qu'au début du 19e siècle, ma famille a fait fortune dans la fabrication de tabac en créant une manufacture en Suisse. Pourquoi là-bas ?... Pour échapper à Napoléon et à son monopole d'état sur les tabacs ! En 1871, alors que l'Alsace est annexée par l'Allemagne, mon père Jules et mon oncle Martin fondent une filiale de l'entreprise familiale à Sainte-Croix-aux-Mines, juste en face de l'église. Cette heureuse initiative leur ouvre les portes du marché allemand qui, lui, n'est frappé d'aucun monopole !
La mairie est l'ancienne demeure de Martin Burrus et de son épouse Léonie Nelle. Construite en 1889, elle est ornée de vitraux, de boiseries ajourées et d'une verrière en fer forgé. À l'intérieur, le couple a laissé son empreinte : un M et un N entrelacés qu'on retrouve sur les vitraux et sur... les carreaux de poêle !
[The shape of the ground reprend]
À 150 mètres de la mairie, se dresse le château Burrus, un édifice néo-baroque qui a appartenu à Maurice...
[Maurice Burrus] : Mes parents l'ont fait construire vers 1900. Ils ont vu grand : le bâtiment fait plus de 900 m². 30 pièces dont 6 cuisines et salles de bain. Une verrière au-dessus du hall monumental éclaire le bâtiment !
En 1911, Maurice Burrus et son cousin André succèdent à leurs parents. Mais l'ambition de Maurice ne s'arrête pas là...
[Maurice Burrus] : Je me suis toujours engagé politiquement. Ardent francophile, j'ai été député du Haut-Rhin et conseiller général du canton de Sainte-Marie-aux-Mines. Grâce à mes relations avec le ministre Edouard Daladier, le tunnel transvosgien qui relie Sainte-Marie à Lusse a pu voir le jour dans les années 1930 !
[Brouhaha foule + applaudissements]
En 1937, le Président de la République Albert Lebrun fait le déplacement pour l'inauguration. Maurice Burrus offre un banquet à 800 convives, et fait fabriquer un tunnel en chocolat de... 1800 kilos ! Les enfants du Val d'Argent n'en font qu'une bouchée !
[The shape of the ground reprend]
En parallèle, Maurice se consacre à deux passions : l'archéologie et la philatélie.
[Maurice Burrus] : J'ai financé des fouilles archéologiques à Vaison-la-Romaine et la restauration de son théâtre antique, car je suis passionné d'archéologie. En même temps, j'ai constitué l'une des plus belles collections de timbres au monde, qui rivalise d'intérêt avec celles des têtes couronnées.
Lorsque Maurice Burrus meurt sans enfant en 1959, il lègue 150 millions d'anciens francs à Sainte-Croix-aux-Mines, à l'hôpital Saint Vincent et à plusieurs associations.
Avant de partir, admirez les villas d'André Burrus, cousin et associé de Maurice. André avait une première demeure au 4 rue de la gare, à proximité de l'actuelle mairie. Dans les années 1930, André Burrus fait construire une nouvelle maison entourée d'un parc de plus de 3 hectares, où il s'adonne à sa passion de la botanique. Située au 11 rue Maurice Burrus, cette villa accueille depuis 2004 la médiathèque intercommunale
Partons maintenant à Lièpvre où nous attend l'abbé Fulrad, le précepteur de Charlemagne !
Merci de continuer votre visite. À bientôt
Retour haut de page