Le Val d'Argent >

Liépvre

Version mobile
English Deutsch

Liépvre

L'église paroissiale et le prieuré de l'abbé Furald

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Lièpvre
Nous sommes devant l'église
C'est à Lièpvre que l'abbé Fulrad fonde un prieuré carolingien, mais chut... Écoutons l'homme d'église
[Abbé Fulrad - voix réverbée comme un revenant] : Chers amis, vous ne savez peut-être pas que je fus autrefois le précepteur et grand aumônier de... Charlemagne. En l'an 762, je construis ici mon prieuré sur des terres inoccupées. Pour réaliser mon projet, je fais appel à des colons vosgiens défricheurs. Ce sont les premiers habitants de ce berceau du Val d'Argent ! Grâce aux reliques des saints Alexandre et Cucufat conservées au prieuré, les colons se fixent définitivement dans la vallée !
À partir du 11e siècle, le duc de Lorraine assure la protection militaire du prieuré qui reste prospère jusqu'à la fin du Moyen-Âge. Imaginez les bâtiments conventuels entourés d'un mur d'enceinte mais aussi agrémentés d'étangs, d'un moulin et bien sûr...
[Volée de cloches]
... de l'église prieurale de style roman ! Ses reliques attirent les fidèles, mais sa richesse foncière suscite les convoitises ! Vers 1120, le Duc de Souabe annexe une montagne dépendante du prieuré, pour y construire le château du Haut Koenigsbourg en toute illégalité.
Au 18e siècle, faute de moyens, le prieuré n'est plus entretenu. Il est démantelé et certaines pierres sont réemployées pour construire l'église que vous voyez. On en retrouve aussi dans les murs des maisons du village !
[Écrous + pas]
Lorsque vous entrerez dans l'église, observez le vitrail à gauche du choeur. Il date des années 1900 et représente l'abbé Fulrad. Avec sa barbe et son auréole, il tient une charte à la main. Est-ce son testament ? Ou la donation du territoire du Val d'Argent alloué par Charlemagne ?... Personne ne le sait ! En revanche, à ses pieds, c'est bien l'église du prieuré de Lièpvre !
En retraversant la nef, observez aussi l'imposant baptistère de grès sur votre gauche.
Il se trouvait autrefois dans l'entrée de l'église. Le bloc de la cuve repose sur un chapiteau du prieuré de style roman. Sur sa partie inférieure, une parade monstrueuse vous attend avec des dragons et des serpents ! Les parties supérieures, elles, montrent des figures de la mythologie plus bénéfiques : un sagittaire ou encore Samson qui combat le lion ! Quant aux entrelacs stylisés, ils représentent l'univers et les cycles solaires !
[All tomorrow's partie reprend]
Derrière le baptistère, se trouve la pierre tombale des seigneurs d'Echery. Au 11e siècle, cette famille protégeait les biens du prieuré au nom du duc de Lorraine.
Et enfin, avant de partir, cherchez une petite armoire en fer dans le porche de l'église. Elle contenait autrefois les objets du culte se trouvant habituellement dans le choeur. Savez-vous pourquoi elle se retrouve à l'extérieur ?... Parce qu'au 12e siècle, la tour-choeur de l'église se situait à la place du porche actuel !
Partons maintenant à Rombach-Le-Franc à la découverte des fermes vosgiennes !
Merci de continuer votre visite. À bientôt.
Retour haut de page