Le Val d'Argent >

Le temple réformé

Version mobile
English Deutsch

Le temple réformé

Hormis son clocher rajouté en 1807, vous avez devant vous l'un des rares exemples de temple réformé ayant survécu aux démolitions.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le temple réformé.
Nous sommes face à l'entrée.
Hormis son clocher rajouté en 1807, vous avez devant vous l'un des rares exemples de temple réformé ayant survécu aux démolitions. Un petit rappel historique ? Retrouvons le moine Martin Luther qui écrit au 16e siècle :
Luther : C'est parce que j'estime que seule la foi en Dieu sauve l'individu que j'ai créé la Réforme qui s'insurge contre l'église catholique. Ce mouvement a gagné toute l'Allemagne car mes thèses ont été diffusées grâce à l'imprimerie et à la ferveur de pasteurs comme Jean Calvin. Ce renouveau a provoqué les guerres de religion au sein de l'Empire : d'un côté, les princes allemands. De l'autre, l'empereur catholique Charles Quint. En cette année 1555, la paix d'Augsbourg vient d'être signée. Elle autorise les nobles de l'Empire à choisir leur religion et à l'imposer à leurs sujets. Je remercie Dieu d'une telle avancée...
Par sa position géographique, le val d'Argent est au coeur des troubles religieux. Jusqu'au 15e siècle, toute la population du territoire est catholique. Mais au milieu du 16e, le sire de Ribeaupierre se convertit à la Réforme, malgré l'opposition de son suzerain, le catholique Ferdinand de Habsbourg. Néanmoins, les Habsbourg se voient dans l'obligation de tolérer les Protestants à Sainte-Marie-Alsace car les chasser reviendrait aussi à chasser les mineurs saxons luthériens.
? la fin du 16e siècle, la situation de Sainte-Marie-aux-Mines est très contrastée. Si le côté lorrain demeure francophone et catholique, le côté alsacien est plus bigarré, et compte une paroisse luthérienne allemande et une paroisse calviniste et huguenote de langue française, plus une paroisse réformée de langue allemande
En 1634, avec l'appui discret du sire de Ribeaupierre, les protestants font construire le temple réformé. Officiellement, on édifie " une salle de réunion ".
Sa construction répond avec exactitude aux préceptes de la Réforme : pas de représentation de la vierge et des saints. Quant aux bancs, ils sont agencés en forme de U autour de la chaire pour favoriser l'écoute du sermon.
Après avoir annexée l'Alsace à la France, Louis 14 visite Sainte-Marie-Alsace en 1674. Le roi Soleil s'offusque :
Louis 14 : Je ne vois que des églises protestantes sur cette terre désormais française. J'impose sur-le-champ la construction d'une église catholique !
Et c'est ainsi qu'est créée la paroisse Saint Louis en 1686.
Au final, côté lorrain, il n'y a que des églises catholiques. Côté alsacien, une majorité d'églises protestantes et un seul lieu de culte catholique !
? ces paroisses, s'ajoutent un autre groupe religieux : les anabaptistes mennonites. ? la fin du 17e siècle, une partie d'entre eux crée le groupe des Amish à Sainte-Marie-aux-Mines, autour de Jacob Amann.
En 1993, une délégation amish vient des Etats-Unis pour fêter la naissance de leur mouvement. Ils apportent avec eux de magnifiques patchworks. Aujourd'hui, le Carrefour européen du Patchwork attire chaque année près de 20 000 personnes !
Partons maintenant rue Osmont à la découverte d'un lycée, d'une piscine et d'un théâtre. Leur point commun ?... Ils sont tous été influencés par l'architecture allemande de la fin du 19ème siècle !
Merci de continuer votre visite. A bientôt.
Retour haut de page