Saint-Vulfran (Baie de Somme) >

La collégiale et son architecture monumentale

Version mobile
English

La collégiale et son architecture monumentale

Nous sommes entre les deux premiers piliers de la collégiale Saint Vulfran, face au choeur...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La collégiale et son architecture monumentale
Nous sommes entre les deux premiers piliers de la collégiale Saint Vulfran, face au choeur...
John Ruskin, écrivain de la fin du 19e siècle, écrit dans son roman Proeteria
John Ruskin : Comme plaisir joyeux et sans mélange, arriver à Abbeville par un bel après-midi d'été pour voir Saint Vulfran avant que le soleil ait quitté les tours, sont des choses pour lesquelles il faut chérir le passé jusqu'à la fin.
Lynda Frenois, la Directrice du musée Boucher-de-Perthes d'Abbeville est notre experte en art gothique. C'est elle qui nous entraîne tout au long de notre visite dans la collégiale. Mais avant tout, elle désire replacer le monument dans son temps
La collégiale de Saint Vulfran est dans un style gothique flamboyant. Donc, elle date de la fin de l'époque gothique et donc de la fin du Moyen Age, de la transition entre le 15e et le 16e siècle.
L'intérieur de Saint Vulfran semble nous hisser vers le ciel avec son architecture monumentale. Vous voyez les pilastres ?... Ce sont les colonnes qui nous entourent. Lynda Frenois guide notre regard
L'architecture monumentale est symbolisée par cette élévation entre le sol et le plafond. Il y a une linéarité ininterrompue créée par les colonnes entre le sol et le plafond.
Regardez justement le plafond en bois au-dessus du choeur. Il a la forme d'une carène de bateau...
? la place de cette collégiale imposante, se dressait au 11e siècle une simple église paroissiale. Le comte de Ponthieu la fait détruire au profit d'un monument plus vaste pour y transporter les reliques de Saint Vulfran.
Et à la fin du 15e siècle, le roi de France Charles 8 qui est aussi l'un des comtes de Ponthieu, décide d'ériger un édifice rivalisant avec les plus belles cathédrales.
En 1940, les bombardements de la seconde guerre mondiale détruisent en partie le monument. Faute de moyens, le plafond en bois voit le jour. Aujourd'hui, il offre un espace chaud et doux pour le regard.
Observez les arcades entre chaque colonne. A quel style gothique appartiennent-elles ?... Lynda Frenois :
Les arcades que nous voyons appartiennent au gothique classique. Elles enchaînent directement sur la seconde partie, c'est-à-dire les trilobes, ces décors architecturaux qui ressemblent à des trèfles à 3 feuilles, qui semblent très légers. Et pourtant, ils soutiennent l'ensemble des fenêtres, des vitraux et même le plafond du bâtiment. Au-dessus, nous voyons donc des frises qui dévoilent des feuillages et des glands. Une dentelle architecturale en fait qui est typique, elle, du gothique rayonnant.
Vous voyez les clefs de voûte au plafond ?... Ce sont des éléments architecturaux qui se situent à la croisée d'ogive. C'est-à-dire à la croisée de 2 arcades. Ces éléments architecturaux sont typiques de l'art gothique classique.
? la collégiale Saint Vulfran, les clefs de voûtes sont peintes et représentent des blasons. Autant de détails minutieux qui ajoutent à la féerie des lieux !
Dirigeons nous maintenant vers la chapelle Saint Louis où nous en saurons plus sur les retables et leurs codes de représentation ! Merci de continuer votre visite.
Retour haut de page