Saint-Tropez >

Le musée de l'Annonciade

Version mobile
English Italien

Le musée de l'Annonciade

La lumière de ce petit port a aussi charmé nombre de peintres modernes: Signac, Picasso, Matisse, Marquet, Picabia... Fauves, cubistes, pointillistes, tous au musées de l'avant garde!

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
1 - Extérieur musée
 Voix off : Le musée de l'Annonciade.

2 - Intérieur musée
Plan séquence sur les oeuvres et l'intérieur du musée.
Claire déambule dans le musée.
Ici, on peut voir des peintures appartenant aux mouvements pointillistes, nabis et fauve.
 Plans de coupes avec quelques oeuvres des peintres cités.
Voix off : Et se promener au milieu des tableaux de Matisse, Seurat, Bonnard, Braque, Valloton...
Et surtout Paul Signac, l'un des fondateurs du mouvement pointilliste.
 
2 - Intérieur musée - oeuvres de Paul Signac
 
Alternance de plans sur les oeuvres de Paul Signac " St Tropez au soleil couchant ", " St Tropez, le quai "...
 
Voix off : En 1892, Signac découvre le petit port de St Tropez. Enchanté par le lieu, il s'y installe pour peindre. Marquet, Derain ou Matisse viennent lui rendre visite.
Quelques années plus tard, Picabia, Maximilian Luce et Picasso les rejoignent.
 
3 - Interview de Jean-Paul Monery
Voix off : Tiens ! Voilà le conservateur du musée, Jean-Paul Monery. Expliquez-nous, monsieur le conservateur : est-ce la lumière de St Tropez qui a attiré tous ces artistes ?
J-P Monery : Mais oui en effet mais c'est surtout parce que St Tropez a une situation bien particulière...
C'est-à-dire que le port n'est pas tourné vers la mer, il est tourné à l'intérieur du golf. Et donc vous avez la lumière qui est là, d'Est en Ouest, donc quasiment 12 heures l'été, avec aussi bien le lever que le coucher du soleil. Et cette lumière-là fait que sur le port, vous avez des couleurs assez extraordinaires, des couchers de soleil comme vous le verrez sur des tableaux de Signac.
Voix off : Donc Signac et les autres vont initier un nouveau mouvement artistique, ici, à St Tropez.
J-P Monery : Ce qui était important à l'époque, c'est-à-dire quand Signac arrive en 1891, ce qui est important, c'est que, ils sont porteurs d'une avant-garde. Et cette avant-garde, c'est lui qui l'amène à travers le pointillisme et en appelant des gens comme Matisse, qui viendra en 1904, ou Marquet, Camoin... Enfin tous ces fauves vont utiliser cette lumière mais toujours avec cet esprit d'avant-garde, comment, finalement, donner au paysage une lumière autre que celle que donnaient les impressionnistes par exemple.
Voix off : En fait, ces peintres ont eu un vrai coup de foudre pour la région ?
J-P Monery : Oui, si vous voyez... Si on prend l'exemple de Braque... Braque, bon, il est pas tout à fait sur St Tropez, il est à L'Estaque, donc à côté de Marseille. Et quand il découvre le midi (c'est vrai qu'on est en 1906-1907), et donc il va décider que le fauvisme, ça dure un temps... Et c'est vrai que l'année d'après, il va passer ce qu'on appellera le cubisme. Et on lui posera la question, un critique lui dit : " Mais pourquoi vous n'avez pas continué ? " Et il a dit : " Mais... Pour continuer, il m'aurait fallu aller au Sénégal ", c'est-à-dire changer d'univers et une lumière encore plus violente... "
5 - Iconographie La Gitane
Voix off : Les années ont passé... Les peintres d'hier ont laissé la place à d'autres.
5 - Port de St Tropez
Claire est derrière un chevalet.
Voix off : Mais la lumière de St Tropez, elle, n'a pas bougé. Elle continue d'inspirer les artistes...
Après les fauves, les papillons, rendez vous au musée Dany Lartigues pour découvrir une autre palette, celle des ailes des lépidoptères...les papillons bien sûr !
Retour haut de page